Des Ougandais renforcent les effectifs RDF/M 23 pour la prise du poste d’Ishasha

(Le corps expéditionnaire ougandais/UPDF sur le sol congolais lors de l’agression de 1998-2001 se préparant à retourner dans leur pays. Archives Les Coulisses)

Le 8 janvier 2023 autour de 18 heures, des Ougandais ont fait discrètement leur entrée à Bunagana. Sur place, ils se sont débarrassés des insignes de leurs uniformes militaires pour ne pas être reconnus. Ils ont sollicité l’aide de certains couturiers (tailleurs) congolais de Bunagana pour le faire avec soin. Après cette étape, ils ont pris la direction de Kitagoma dans le groupement Busanza. Certains ont été aperçus au quartier Kibuga où ils avaient auparavant accédé avant de frapper Bunagana. Selon certaines indiscrétions, ils prennent la direction du groupement de Busanza pour renforcer

les troupes RDF/M 23 dans l’objectif de prendre Ishasha. Ils ont préféré cet axe en lieu et place de l’axe Burahi pour passer inaperçus. La coalition RDF/ M 23 n’arrive pas à prendre le poste douanier d’Ishasha qui est leur objectif actuel par manque des effectifs. Ils ont des effectifs en sous nombre. Voilà pourquoi ils font appel à l’UPDF. D’autre part, la résistance des patriotes d’auto-défense à laquelle ils font face et qui ont réussi à les contenir les oblige à chercher du renfort du côté de leur allié naturel, l’UPDF. Les patriotes de l’auto-défense tiennent encore des pans de la région de Nyamilima (axe Kiwanja-Ishasha) où l’on observe des combats sporadiques entre eux et la RDF. La RDF/M 23 contrôle un grand espace du territoire de Rutshuru mais fait face à un déficit d’effectifs. Enfin, il est fait état du moral au bas niveau pour ceux qui combattent dans leur rang. Les recrues avaient cru sur promesse que la prise de Bunagana allait les sortir de la misère mais ils sont désenchantés. On note même quelques désertions dans le rang des combattants. Au niveau du terrain neutre (entre l’Ouganda et la RDC) à Bunagana, c’est le personnel civil ougandais qui perçoit des taxes pour des colis qui passent. Des soldats ougandais se font discrets. Ce personnel civil retourne le soir passer nuit à Kisoro, dit-on, par peur des frappes car, ils sont convaincus que les FARDC vont bientôt et à tout moment lancer une offensive foudroyante. Il est important de souligner que le soutien de l’Ouganda aux côtés de la RDF dans cette agression contre la RDC est très capitale. Comme lors de la prise de Bunagana, les éléments de la RDF sont appuyés par l’UPDF. Ils ne peuvent pas traverser le territoire ougandais pour prendre Ishasha, la seule issue qui y donne accès étant le groupement de Busanza frontalier de l’Ouganda. Les FARDC doivent tenir compte de ces éléments dans la planification des opérations de reconquête du territoire national et surtout scruter et passer au peigne fin les faits et gestes de l’allié ougandais. Même l’enfer est pavé de bonnes intentions, racontent ceux qui y sont allés.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

La Rédaction du journal Les Coulisses

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC/Affaire Christian Malanga. Les services du renseignement ont-ils failli à leur mission ?

(Kinshasa. Le Gén-Maj Sylvain Ekenge, Porte-parole des FARDC annonce l’échec du coup d’état. Photo tiers). …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :