RDC. Bras de fer Maison militaire-Ministère de la Défense sur fond de coup d’état imaginaire?

(Général-major Aimé Mbiato, victime expiatoire, Directeur du cabinet du VPM Bemba)

Le général-major Aimé Mbiato Konzoli, directeur du cabinet du Vive-premier ministre et ministre de la défense Jean-Pierre Bemba Gombo a été interpellé par l’Agence nationale de Renseignement (ANR) samedi 27 mai 2023 et remis en liberté dimanche 28 mai 2023. Une interpellation qui tombe mal au moment où son patron est en mission en Chine aux côtés du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi. La nouvelle a circulé comme une traînée de poudre. Alléguant même une tentative de coup d’État en gestation. Et donc, s’il y a coup d’État, cela signifie que le Commandant suprême se serait trompé de personne en nommant Jean-Pierre Bemba Gombo au poste de Vice premier ministre en charge de la défense nationale. Selon des sources fiables, c’est la

vieille rivalité d’intérêt entre le Ministère de la défense, légalement gestionnaire du budget de l’armée et la Maison militaire du Chef de l’État, accusée agir en violation des textes réglementaires. Le problème tournerait donc autour de la gestion des fonds en rapport avec les Forces de défense et de sécurité (FDS). Une autre source qui s’est confiée à notre Rédaction et qui a requis l’anonymat révèle : « A l’époque, le docteur Gilbert Kabanda, prédécesseur de Jean-Pierre Bemba, avait protesté contre cette flagrance sans arriver à faire fléchir la Maison militaire. Finalement le ministre de la défense nationale sortant avait été contraint d’accepter la pratique qui veut que tous les fonds alloués aux FARDC passent au peigne fin de la Maison militaire du Chef de l’État avant toute utilisation ». Et donc la Maison militaire du Chef de l’État échapperait à tout contrôle sur la gestion des fonds alloués aux FARDC. Succédant à son prédécesseur, Jean-Pierre Bemba, jugeant cette pratique contraire à la bonne gestion du ministère de la défense, aurait bloqué tout paiement concernant l’armée qui ne soit pas passé par le VPM qu’il est, rapporte une autre source. Voilà le nœud du conflit dans lequel l’ANR est entré sans en savoir trop. C’est là que les Romains s’empoignent. L’argent, toujours et encore l’argent. Si tout ceci s’avérait vrai, alors le général-major Aimé Biato Konzoli ne serait qu’une victime expiatoire. Cet incident porte un grave préjudice à la nation et au prestige du Chef de l’État à un moment où la RDC est agressée et qu’il faille mettre ensemble toutes les intelligences surtout au niveau de l’armée pour bouter l’ennemi hors du territoire national. En attendant la lumière sur cet incident malheureux, la sagesse exige qu’on évite de créer des dissensions à un moment crucial que se décide l’avenir de la RDC comme nation dans ses frontières héritées de la colonisation. Coup d’état monté comme à la période de Mobutu ou querelle sur la gestion des fonds ? Pareilles querelles nuisent aux efforts consentis et à l’efficacité de notre dispositif de défense. Bien plus, elles n’honorent surtout pas le Commandant suprême qui se bat nuit et jour pour gagner cette guerre d’invasion et ramener la paix à l’est du pays.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction journal Les Coulisses

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

France. L’ONG française « Croissance Peace » décerne le prix de meilleur ambassadeur africain à Émile Ngoy Kasongo

(Le prix du meilleur ambassadeur africain de France 2024 décerné à Émile Ngoy Kasongo. Photo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :