RDC. Deux entreprises chinoises pour appuyer la RDC à installer sa 1ère usine des batteries électriques

(Kinshasa. Le ministre rd-congolais de l’Industrie Julien Paluku Kahongya et l’ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing après la réunion stratégique).

« J’ai eu des échanges très constructifs avec le ministre rd-congolais de l’Industrie sur le projet de la chaine de valeurs de batteries électriques. Nous sommes un partenaire stratégique de la RDC. J’ai manifesté au ministre de l’Industrie l’intérêt de la Chine à réaliser ce rêve. Le Congo est un grand pays producteur des minerais. L’avenir du Congo dépend de sa capacité de transformer (ses) matières premières localement en produits industriels. Pour occuper une place de choix dans la transition énergétique. »

C’est en ces termes que l’ambassadeur de la république populaire de la Chine en RDC, Zhu Jing s’est exprimé à la sortie de la réunion stratégique qu’il a eue avec Julien Paluku Kahongya, ministre rd-congolais de l’Industrie. Deux grandes entreprises chinoises et premières productrices mondiales des batteries électriques, CATL et CIMOC vont appuyer la RDC à installer rapidement sa première usine de fabrication des précurseurs de batteries électriques dans la province du Haut Katanga. Aux dires du représentant du gouvernement chinois en RDC : « La Chine est le plus grand producteur mondial des batteries électriques. D’où son intérêt et sa volonté à réaliser ce rêve en partenariat avec le Congo qui dispose du réservoir stratégique des matières premières à devenir un grand pays industriel. » La Chine est plus que déterminée à rejoindre la RDC et la Zambie dans l’exécution de ce gigantesque projet qui va changer et booster les économies africaines. Afin de renforcer le partenariat RDC-Chine dans le domaine industriel, Le ministre de l’Industrie a promis d’octroyer aux investisseurs chinois une Zone économique spéciale (ZES) en RDC. La prochaine étape sera la signature d’un mémorandum d’entente entre la RDC et la Chine pour la formation d’une main-d’œuvre locale qualifiée. L’ambassadeur Zhu Jing a promis toute l’expérience chinoise dans le domaine des batteries électriques : « Le gouvernement chinois encourage et soutient les entreprises chinoises à venir en RDC et à travailler avec les Congolais pour accompagner la RDC à devenir un grand pays industriel. Nous avons beaucoup d’expérience en la matière dans d’autres pays africains. Les entreprises chinoises sont des partenaires stratégiques qui viennent non comme simples observateurs mais comme des acteurs. Ensemble avec nos amis congolais, nous devrions travailler à améliorer le climat des affaires. Nous souhaitons aussi que les droits légitimes des entreprises chinoises soient bien protégés par le gouvernement congolais »

Pour rappel, la Chine est la seconde grande puissance mondiale à rejoindre le projet panafricain de l’industrialisation des batteries électriques après les États-Unis qui ont signé en décembre 2022 un accord de coopération avec la RDC et la Zambie dans le domaine de fabrication des batteries électriques.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. RDC. Julien Paluku Kahongya présente les grandes lignes du bilan du gouvernement Tshisekedi au ministère de l’industrie

(Kinshasa. 31 octobre 2023. Julien Paluku Kahonngya, hôte de Patrick Muyaya lors du briefing devant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :