RDC (FARDC)- Ouganda (UPDF) : Les États n’ont que des intérêts

(Kasindi/Lubiriya. Les Chefs des armées ougandaise et congolaise en réunion d’évaluation de l’opération Shujja contre les terroristes MTM).

Kasindi lundi 6 mai 2024. Les généraux Christian Tshiwewe (FARDC) et Muhoozi Kainerugaba (UPDF) ont exprimé leur gratitude aux deux Chefs d’État de la RDC et de l’Ouganda pour avoir pensé les opérations de mutualisation des forces contre les islamistes MTM. L’un et l’autre ont salué positivement les efforts conjoints de deux armées dans la lutte contre les terroristes MTM. Ceci, après l’évaluation desdites opérations tenues à Beni. Aux dires des témoins de l’événement et au regard de chaleureuses accolades, tout se serait bien passé.

Cette séquence montre que « les États n’ont pas d’amis, rien que des intérêts ». Le général de Gaulle avait raison. Ce sont toujours les intérêts qui priment. Ennemi juré hier, on peut s’embrasser aujourd’hui. Avec toute l’hypocrisie. C’est cela la realpolitik. D’abord et toujours l’économie.

Hier, c’est le fils Museveni actuellement commandant de l’UPDF qui exprimait en des termes forts son soutien à l’agression de la RDC par « l’oncle » Paul Kagame et aux rebelles du M23. Aujourd’hui, devenu N°1 de l’armée ougandaise, Muhoozi fait un virage à 180 degrés. Cela ne signifie pas qu’il a changé d’avis sur l’agression rwandaise mais que les fonctions qu’il occupe actuellement recommandent de garder une position d’homme d’état moins offusquant.

Parce que les intérêts de l’Ouganda, au regard des bénéfices pétroliers qui justifient la longévité du président Museveni au pouvoir, sont plus importants que la personne de Muhoozi.

Imaginez un seul instant que les FARDC se battant seules contre les islamistes MTM, les poussent à se déverser en Ouganda. L’insécurité qu’ils imposeraient en terre ougandaise mettrait en mal le projet Totale Énergies d’exploitation du pétrole dans le lac Albert et les justifications du président Museveni d’avoir une vision de développement pour le peuple ougandais.

Les terroristes MTM doivent être contenus et neutralisés sur le sol congolais. Les Congolais doivent avaler les couleuvres. C’est cela la realpolitik. L’économie, c’est aussi de l’hypocrisie.

Quel dividende tiré de cette chaleureuse rencontre entre les généraux Tshiwewe et Muhoozi ? D’abord, créer un climat de bonnes relations, vendre l’image d’un Congo de 450 ethnies qui n’a aucun problème particulier avec les Tutsi. Ensuite, faire voir que ce qui se passe dans Masisi et Rutshuru ne crée pas un climat de fraternité entre nos deux peuples, tout en étant véritablement un crime de guerre dont les auteurs devront tôt ou tard y répondre. Enfin, qu’ensemble (Congo et Ouganda), les gouvernants peuvent donner du sourire et du bien-être aux deux peuples.

Il est question de capitaliser de telles rencontres et d’en tirer profit. Seuls les vrais espions et diplomates savent le faire. Tout en n’oubliant pas que les États n’ont pas d’amis, uniquement des intérêts. Il faut demain penser inviter le général Muhoozi à Kinshasa.

Après tout, il n’y a que des idiots qui ne changent pas.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est très attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Mathias Ikem

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. Entre les bombes rwandaises et la joie des Léopards. La résilience de tout un peuple

(Goma. Les éclats des bombes de la RDF lancées sur la population civile innocente. Au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :