RDC/Goma. Moïse Katumbi promet la fin de l’aventure RDF/M23 en 6 mois avec des avions M16 sans nommer l’agresseur rwandais

(Goma. Jeudi 23 novembre 2023. Moïse Katumbi harangue la foule comme dans un rêve. Photo tiers).

« Ils pleurnichent pour le M23. Moi je suis là, feu contre feu, pour en finir. Je viendrai vivre à Goma pour mettre fin à cette guerre. Je vais amener des avions de guerre comme M16, pas des cartons. Tous ces petits avions, on va les garder au musée. Provoquer la RDC, c’est me provoquer. Je suis prêt à en finir ». Goma ce jeudi 23 novembre 2023, le candidat Katumbi tient ces propos devant la foule hébétée au stade Afia.

Moïse Katumbi vit-il dans ce pays ou il fait express, s’étonne un curieux. Comment compte-il mettre fin à l’agression en

6 mois sans nommer l’agresseur ? En tout cas, commente un sexagénaire qui dit être déçu de Katumbi « Il ne sait pas que le M23 n’existe pas. C’est Kagame qui agresse la RDC. Même les États-Unis ont envoyé le week-end passé Avril Haines, la directrice nationale du renseignement pour la désescalade entre Kinshasa et Kigali. Il faut être Katumbi pour ne pas comprendre que c’est la RDF qui combat au Nord-Kivu ».

Moïse Katumbi enchaîne : « Nous avons une armée forte mais le salaire fait défaut. Ils ont amené des mercenaires en lieu et place de renforcer nos FARDC ».

Dans des discussions entre Gomatraciens, des commentaires vont dans tous les sens sur les propos du candidat Katumbi sur les FARDC et la guerre. Les certaines personnes finissent par regretter que le candidat Katumbi donne l’impression de ne rien comprendre de la guerre. Il arrive même à s’attaquer publiquement à la stratégie de défense de la RDC en parlant des mercenaires. A qui profite cette dénonciation, se demande-t-on ?

Le candidat président continue dans ses propos : « En janvier 2024, nous aurons un fonds spécial avec plus de 5 milliards pour le Nord-Kivu et l’Ituri. J’ai acheté une maison à Goma pour que le Nord-Kivu et l’Ituri soient libérés ». Là encore, c’est une surprise générale.

Moïse Katumbi annonce le fonds spécial sans savoir ce qu’il trouvera dans les caisses de l’État. Il ne dit pas d’où proviendra ce fonds de plus de 5 milliards à quelques jours seulement de la prestation de serment. Sauf s’il a déjà hypothéqué la RDC.

Pour en finir avec cette arrogance d’un riche devant les pauvres, Katumbi annonce qu’il vient d’acquérir une villa à Goma pour libérer le Nord-Kivu et l’Ituri. Comme si la condition pour libérer ces deux provinces dépend d’une villa privée.

Encore une fois, le candidat Katumbi ne connaît pas les réalités de la guerre dans la partie orientale de la RDC. Plan de balkanisation du pays et pillages des ressources naturelles, Katumbi ne connaît pas.

On ne prend pas à la légère les contours d’une guerre qui dure depuis 1996 avec autant de morts et de déplacés ou comme celle contre le terrorisme islamiste des ADF/MTM ou celle qui déchire l’Ituri depuis 1999. Même Israël qui possède le meilleur service du renseignement au monde et les moyens très sophistiqués reconnait que la guerre contre le Hamas est difficile à gagner.

Katumbi croit avec toute la naïveté que s’installer dans une villa au bord du lac Kivu est le remède à la manière d’une baguette magique à la fin de la guerre, de l’insécurité et de la déstabilisation du pays.

Et pour clore, cette annonce du candidat Katumbi qui a surpris même les motards : « Quand je serai élu, tous les motards ne vont plus payer les taxes ». Dites-lui que l’identification des motards à travers les taxes est aussi un exercice pour lutter contre l’infiltration des ennemis et contribue à lutter contre l’insécurité.

Pas de recueillement ni un seul mot de compassion pour les FARDC tombés au front alors que le jour même, des corps de nos militaires sortaient de la morgue de l’hôpital provincial de Goma. Dans une confusion totale, il a pris la secte mystico-religieuse Wazalendo pour les Wazalendo qui sont au front contre la RDF. Quelle impréparation pour notre futur président ?

Oint par certains princes de l’Église universelle en RDC, Moïse Katumbi a pris les allures du Christ dans une sorte de « Je détruirai ce temple et je le rebâtirai en trois jours ».

Pour dire vrai, le candidat président Katumbi doit revoir ses stratégies de communication s’il tient à diriger la RDC. Il a encore du temps de mieux faire.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Mathias Ikem

 

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. Exilé en Belgique, Franck Diongo porte plainte pour torture contre le général Christian Ndaywel

(Franck Diongo dans les bras de Moïse Katumbi, la fin’amour. Photo tiers). Exilé en Belgique …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :