RDC. Le Gén.-Maj Smith Gihanga arrête dans une affaire de disparition de 12O tonnes de minerais de cathode de cuivre

(Général-major Smith Gihanga Mutara, ex commandant 22ème Région militaire/Haut-Katanga).

Le 30 juin 2023, trois véhicules tract de marque Sinotruck Howo de l’entreprise de sous-traitance « Maj LOGISTICS « , transportant 120 tonnes minerais de cathode de cuivre d’une valeur estimée entre 600 à 700 mille dollars $ ont quitté Fungurume, une commune minière du territoire de Lubudi, dans la province de Lualaba, située à 200 km de Lubumbashi, pour l’extérieur du pays, en passant par Kasumbalesa, rapporte une source du gouvernorat du Haut Katanga. La source de renchérir : « Les véhicules sont passés par des voies normales. Ils ont rempli des formalités à Lwamba (à la frontière entre Lualaba et Haut-Katanga) puis ils sont passés par Likasi et ils ont poursuivi leur chemin vers Lubumbashi. Ils sont passés par poids lourds, puis dans l’entrepôt de péage route de Kanyaka sur la route Kasumbalesa, avant d’arriver à Whisky pour les dernières formalités et traverser en Zambie ».

Et après ? Véritable film à l’Hollywoodienne rd-congolaise.

La cargaison a été obligée de retourner à Lubumbashi. Les 120 tonnes minerais de cathode de cuivre auraient été arraisonnés par le ministre provincial de l’Intérieur du Haut Katanga. A la frontière, une source contactée par notre Rédaction centrale raconte : « Une fois les camions arrivés au lieu dénommé « Whisky », à la frontière entre la RDC et la Zambie, des agents du ministère de l’Intérieur accompagnés des militaires des FARDC sont venus récupérer les trois véhicules avec leurs contenus ». D’après leur déclaration, renchérit notre source anonyme, ils prétendaient : « Les minerais n’étaient pas en ordre avec les services de l’État et donc, l’ordre avait été donné de les ramener à Lubumbashi ».

Le lendemain, les trois tracts quittent Kasumbalesa, escortés par des militaires des FARDC destination ministère de l’Intérieur à Lubumbashi logé sur avenue Ndjamena coin avenue de la Chute. Les autorités de la province du Haut-Katanga décident finalement que les véhicules soient amenés à la 22ème Région militaire, située sur la route du golf.

Une source au sein des FARDC avoue que les trois véhicules ont effectivement passé la nuit à la 22ème Région militaire et sont repartis vidés de leur contenu. Une autre source qui suivait le dossier raconte que : « Ces véhicules et leurs contenus ont par la suite quitté l’État-major des FARDC pour Kasumbalesa. Curieusement à leur arrivée à la frontière de Kasumbalesa, les trois véhicules ne contenaient plus rien. Aucune trace de minerais. Et personne n’est capable de dire avec précision où sont partis les minerais. Sauf, bien sûr, les acteurs de cette série genre Hollywood ».

Que s’est-il passé durant toute la nuit à la 22ème Région militaire ? Secret de polichinelle. Il eut nuitamment déchargement et rechargement des minerais dans d’autres véhicules comme on peut s’en rendre compte. Opération abracadabrante. Les trois chauffeurs et leurs convoyeurs furent mis hors d’état de nuire en un lieu sûr avant de les expédier avec leurs véhicules vide dans leur pays, la Zambie. Retour interdit en RDC.

Nous sommes dans un véritable film d’Hollywood « made in DRC » avec des acteurs civils et militaires. Presque au même moment, le ministre provincial des Mines Éric Muta Ndala, président provincial de l’UNAFEC, qui disposait d’une autorisation de congé signée depuis le 16 juin par le gouverneur de province, décide de jouir de son congé statutaire et quitte Lubumbashi pour l‘Europe via la Zambie. En passant par la frontière de Lukangaba. Presque le même itinéraire que les minerais disparus auraient suivi.

 

 

Une source a pointé du doigt accusateur le ministre provincial de l’Intérieur d’être impliqué dans le coup. Et de préciser : « Comment expliquer le changement d’itinéraire ? Le ministre provincial de l’Intérieur devait prendre son vol pour l’Europe en passant par Addis-Abeba. Curieusement, il aurait changé d’avis en passant par la Zambie pour l’Europe ». Le même chemin qu’auraient pris la cargaison des minerais.

Véritable far West, la route Kolwezi-Likasi. Plusieurs véhicules sont la cible d’attaques des hommes en tenue militaire. Ils attaquent et pillent les contenus des camions. Des officiers FARDC ont leurs creuseurs artisanaux qui travaillent dans des mines. Personne à la 22ème Région militaire ne peut dire qu’on n’a rien vu et que l’on ne sait rien. Personne au gouvernorat du Haut-Katanga ne peut en dire autant. Il faut démanteler les réseaux mafieux avec toute leur complicité au niveau de Kinshasa. La RDC, un pays exceptionnel où l’on peut détourner plus de 200 millions de dollars et trouver des défenseurs. On risque de vivre le même scénario dans ce dossier. Que les enquêtes sérieuses soient engagées pour mettre fin à l’impunité qui règne depuis de décennies en RDC. Dossier à suivre.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction journal Les Coulisses

 

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC/Kiwanja. Un agent de la MONUSCO fait appel à la police du M23 dans un litige

(Cité de Kiwanja dans le Rutshuru au Nord-Kivu. Photo archives). Samedi 18 mai 2024. Kiwanja/Rutshuru. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :