RDC. Mgr Willy Ngumbi, évêque de Goma : » Que Dieu soutienne les FARDC et leur donne la victoire escomptée et méritée. »

« Il est légitime d’apporter notre soutien aux FARDC qui, jour et nuit, se battent courageusement pour défendre l’intégrité de notre territoire. Je ne peux qu’implorer toutes les bénédictions divines sur elles. » Dans son message aux chrétiens catholiques, aux femmes et hommes de bonne volonté donné le 17 juin 2022, Mgr Willy Ngumbi Ngengele, évêque du diocèse catholique de Goma a exhorté le peuple de Dieu de son ressort apostolique à la prudence face aux malheureux événements qui secouent la province du Nord-Kivu depuis une trentaine d’années rendus davantage plus compliqués ces dernières semaines avec la guerre des rebelles du M23.

Tout en appelant à soutenir les Forces armées de la RDC (FARDC), l’ordinaire de Goma a attiré l’attention de son peuple sur la violence, la haine ethnique, les agitations, l’exclusion de l’autre et le vandalisme : « Ne tombons pas dans le piège de ceux qui veulent créer le chaos dans notre pays (…) Il y a parmi eux des ennemis de la paix qui n’aimeraient pas entendre le message de la paix et de fraternité que le pape François voudrait bien venir nous annoncer. » Mgr Willy Ngumbi reconnaît volontiers et applaudit la sensibilité patriotique des Congolais à revendiquer la paix, ce trésor précieux dont nous sommes privés depuis trois décennies. Il rappelle la sagesse dans notre comportement car la violence ne mène à rien sinon à l’hôpital ou dans la tombe. A la suite de notre Seigneur Jésus-Christ, Mgr Willy Ngumbi Ngengele prêche l’évangile de la paix et de la non-violence active dans les relations humaines, convaincu que si les Congolais adoptent le discours de haine et de la violence, ils en sortiront perdants. C’est là que les ennemis de la RDC veulent les entraîner. Comparant la situation que vit le Congolais dans l’est de son pays à Goliath venu au combat lourdement armé, sûr de lui-même, animé de rage contre Israël et David et en mourut, l’ordinaire de Goma fait voir le sort que Dieu réserve à tous les orgueilleux : « Dieu confond toujours les ennemis de la paix. » Il invite toutefois le peuple de Dieu de Goma à la vigilance : « Restons debout et vigilants pour ne pas tomber dans le piège des ennemis de la paix et d’un Congo uni et fort. »  En effet, la violence est l’arme des faibles. Heureux les doux, car ils posséderont la terre. (Matthieu 5,4).

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction/Les Coulisses

About Nicaise Kibel bel

Check Also

Vatican. Le pape François, le synode et l’Église catholique

(Vatican. Vue de l’ouverture du synode par le pape François le 4 octobre 2023. Photo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :