RDC-Rwanda. Des mercenaires à la peau blanche dans les rangs de la RDF/M23 aperçus à Kiwanja

(Mweso/Masisi, vue des dégâts matériels des bombes lancées sur la population civile par la RDF/M23 jeudi 25 janvier 2024).

Kiwanja/Rutshuru. La semaine dernière, trois hommes à la peau blanche sur des motos dont l’une transportant l’un d’eux avec une dame et une arme ont été aperçus à Kiwanja en partance pour la cité de Rutshuru. Selon des informations recueillies sur place, des hommes à la peau blanche sont à Kiwanja mais se font invisibles de la population. Sauf qu’à certains moments, ils ne peuvent pas toujours vivre cachés. Ce sont des mercenaires engagés par le Rwanda pour appuyer le M23, rapporte une source qui les voit régulièrement. Aucun signalement sur leurs identités. Vraisemblablement, ils seraient d’anciens soldats de la paix ayant œuvré dans des contingents de la Mission des Nations-unies en RDC. Leur mandat terminé, ils sont retournés dans leurs pays d’origine mais ayant été proches des rebelles du M23, ils

seraient revenus en RDC pour le business. Interrogées, certaines sources au sein de la MONUSCO, déclarent sans confirmer ni infirmer qu’il est possible puisqu’il y a un laisser-aller inimaginable au sein de la Mission en RDC. Soit !

Au regard des pertes en vies humaines dans le rang de la RDF, Kigali aurait décidé d’engager des mercenaires aux côtés de ses hommes sur le territoire congolais. Ceux-là sont tombés du mauvais côté de l’histoire. La RDC restera une et indivisible.

Pour rappel, l’utilisation des mercenaires dans la guerre ne date pas d’aujourd’hui. Et on ne devrait pas s’étonner. Les mercenaires sont de soldats de fortune, des gâchettes à louer (gun for hire). Ils exercent la violence en toute indépendance contre rémunération, au gré des contrats. Dans sa pièce de théâtre « Julius Caesar », Shakespeare les surnommait les « chiens de guerre », des individus qui s’engagent dans un conflit étranger par amour d’argent.

L’on peut même affirmer que les bombes larguées dans la cité de Mweso jeudi 25 janvier 2024 et qui ont fait tant des victimes humaines que des dégâts matériels sont l’œuvre de la RDF et de ses mercenaires qui, devant la puissance de feu des FARDC et des patriotes Wazalendo, ont utilisé la barbarie sur les populations civiles. Paul Kagame a engagé son pays dans un conflit armé avec la RDC, le Burundi et la Tanzanie. Sans le déclarer à haute voix.

Il est important de signaler que la mort confirmée du colonel RDF Bosco Mbera Bugabo, mieux connu sous le surnom de Castro au front est ressentie comme une perte énorme pour la RDF. Le colonel Castro Mbera Bugabo était l’homme de situation (plus influent que le colonel Makenga Ruzangiza) qui jouissait de la confiance de la haute hiérarchie de la RDF et jouait le pont entre les instructions reçues de Kigali et celles à transmettre sur le front.  L’agression de la RDC par le Rwanda, dans sa phase de guerre hybride qu’elle a prise, sera longue et totale.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Mathias Ikem

 

 

 

 

About Nicaise Kibel'bel

Check Also

CHESD. Guerre d’invasion de la RDC entretenue et sciemment oubliée. Patrick Muyaya en parle

(Kinshasa. Patrick Muyaya devant les auditeurs du CHESD. La guerre tel que racontée par les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :