RDC/Sukola I. Les FARDC capturent l’informaticien de MTM, Abou Omar, entre Kilya et Semuliki

Abou Omar, sujet Jordanien de son vrai nom Hytan S.A. AFTAR, a été capturé par les éléments FARDC vendredi 17 septembre 2021 à la périphérie de Beni derrière Kilya non loin de la Semuliki ( entre Rizerie et la Semuliki). Ce, après une opération des FARDC visant à neutraliser un « Al Qai’da » repéré non loin de la rivière Semuliki. Abou Omar (nom de code) avait séjourné à Mwalika. Il est entré sur le sol congolais à partir de Kalemie en provenance de Kigoma (Tanzanie) par vol de la compagnie CAA. L’itinéraire suivi fut Kigoma-Kalemie-Goma. A partir de Goma, il a été embarqué dans une voiture jusqu’à Butembo le 14août 2021, avant de rejoindre Mwalika. Selon des sources fiables que notre Rédaction a contactées, son passeport n’était pas estampillé : aucun

visa de l’aéroport de Kalemie ni celui de Goma moins encore de Kigoma. Aucune trace d’entrée et de séjour sur le sol congolais.

Sur lui, les vaillants FARDC ont trouvé une montre d’une valeur de 4 mille dollars équipée d’un GPS et un téléphone I phone 12 Pro. Vraisemblablement, le soldat du califat Abou Omar séjournait dans ce lieu pour une expertise en maniement des matériels militaires. D’après une autre source, un certain Muhammad Abu Akasi avec qui Abou Omar devait voyager pour l’Afghanistan via Goma -Kigali se cacherait toujours vers Mwalika dans le Bashu. Les deux soldats du califat auraient suivi l’itinéraire Kosovo-Turquie- Tanzanie -RDC.

En 2011, sur l’axe Mbau- Kamango, les hommes du général Kalonda Famba (alors colonel) avaient capturé deux sujets britanniques (d’origine ougandaise) qui venaient de passer 6 mois à Madina. Ils avaient pris la compagnie Ethiopian en passant par le Rwanda. Comme avec le Jordanien, aucun visa sur leurs passeports. Il s’en est suivi l’attaque du camp Mukakira/Oïcha par les ADF/MTM avec un bilan lourd de 16 ADF tués.

Cette capture des soldats du califat originaires de l’Orient montre, si besoin en est, que le MTM fait partie du califat de l’État islamique en Province Afrique Centrale (IS-CAP). Tous ceux qui s’en prenaient aux travaux du journaliste d’investigation Nicaise Kibel’Bel Oka, au premier rang desquels la MONUSCO et les « experts » des chambres climatisées, benilubero.online, doivent se raviser. Les FARDC mènent une guerre asymétrique contre les soldats du califat. Heureusement pour eux, le ridicule ne tue plus. Plus rien à dire ni à spéculer sur l’État de siège. Les avancées significatives sont là. Coup de chapeau à nos services de renseignement et surtout à la Maison militaire du Chef de l’État qui a mis des moyens conséquents pour traquer la bande à Abou Omar. Abou Omar a été transféré à Kinshasa samedi pour exploitation utile des données par les services.

Musa Baluku l’avait dit ouvertement, déroutant pour ainsi dire l‘évaluation fantaisiste de l’ONU : «  Il n’y a plus d’ADF. … Nous sommes une province, la Province d’Afrique centrale qui est une province parmi les nombreuses provinces qui composent l’État islamique. Nous avons fait allégeance au chef jihadiste Abou Bakr al-Baghdadi»

Pour une fois, la Rédaction du journal Les Coulisses se dit fière de ses recherches et investigations. Quant aux Congolais, qu’ils attendent la venue du Christ pour comprendre que le terrorisme islamiste sévit dans la partie est du pays avec Beni/Ruwenzori comme bastion.

Nicaise Kibel’Bel Oka

About Nicaise Kibel bel

Check Also

RDC. F. Tshisekedi proclamé Président. Analyse des discours de campagne des candidats face à l’horizon d’attente de la population

(Kinshasa. Stade des Martyrs. Le candidat N° 20 lance sa campagne avec à ses côtés …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :