Rencontre de l’OCDE. Me Joseph Dunia (RDC): » Notre lutte, c’est pour un commerce équitable des minerais de la RDC avec l’Ue et les États-Unis »

(Paris. La délégation de la société civile rd-congolaise. Me Joseph Dunia en costume bleu. Photo tiers).

« Les États membres de l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique sont les premiers consommateurs finaux des minerais congolais. Ils doivent de ce fait mettre à la disponibilité de notre pays un fond compensatoire pouvant construire les infrastructures routières de desserte agricole, des hôpitaux, des écoles et faciliter l’accès à l’eau, à l’électricité et à l’internet et à des échanges inter-régionaux. Ceci pourrait mettre fin à la faim, à l’insécurité et aux groupes armés actifs en RDC et dans la région des Grands-Lacs africains qui sèment mort et désolation. » C’est

en ces termes que Me Joseph Dunia Ruyenzi, bâtonnier honoraire du Nord-Kivu en RDC, membre de la société civile congolaise et défenseur des droits humains qui milite au sein de l’organisation Promotion des droits humains (PDH Asbl) interpelle l’Union Européenne et les États-Unis d’Amérique à la rencontre de l’OCDE sur les minerais qui se tient à paris (France) du 24 au 28 avril 2023 et qui réunit notamment les Chefs d’État, les sociétés civiles du monde. Ceux qui y participent pourront prononcer un mot sur la bonne politique et l’amélioration des conditions de vie dans nos pays et voir les choses changer. Le bâtonnier Joseph Dunia Ruyenzi justifie sa présence à ce forum car pour lui, il est temps d’arrêter de diaboliser les minerais sortis du sol des ancêtres en les étiquetant des « minerais de sang » « Nous menons des plaidoyers parce les pays de l’Union Européenne et les États-Unis d’Amérique font des lois, des sanctions à l’endroit des ceux qui achètent des minerais illégalement. Cela ne suffit pas. Notre lutte est de montrer que les pays de l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique ne jouent pas franc jeu face au drame que vit le peuple congolais. Rendez-vous compte que les multinationales et autres acheteurs des minerais de la RDC n’investissent pas en RDC. Or, s’ils le faisaient, leurs industries pourront transformer les minerais au Congo. Ils donneront du travail aux Congolais. Et s’il y a du travail, nos enfants congolais ne seront plus dans des groupes armés, ils les quitteront et voudront trouver de l’emploi avec un salaire qui les éloignerait de la brousse ».

Le plaidoyer que mène le PDH est à la fois une interpellation de tous ceux qui viennent piller nos minerais leur demandant d’ouvrir des sociétés au Congo, d’investir au Congo afin de permettre à nos banques de disposer des devises et de donner du travail aux enfants congolais et une rémunération décente. C’est la solution à la fin de l’insécurité et à l’extrême violence qui écument l’est de la RDC depuis trois décennies. Voilà une façon de contribuer à la consolidation de la paix non seulement en RDC mais aussi dans la région des Grands Lacs. Le bâtonnier Joseph Dunia Ruyenzi propose des solutions idoines. Primo. Un Plan Marshall pour la RDC afin de l’aider à se reconstruire. Secundo. Transformer les minerais sur place en RDC. Si nous construisons des axes routiers Goma-Walikale jusque Kindu, au Kasaï et d’autres tronçons comme à Aru, Ariwara, Upemba jusqu’à Lubumbashi, la RDC sera désenclavée et cela facilitera les échanges. Tout ceci est possible et les bénéfices seront partagés entre les pays qui exportent des minerais et le pays qui les produit, dont la RDC. Le bâtonnier Joseph Bunia précise son combat : « Nous ne combattons pas les pays de l’Union européenne et les USA, c’est juste les appeler à ne pas manipuler certains d’entre nous en arguant que ce sont ces minerais qui sont à la base des conflits, des guerres « minerais de sang », ce sont juste des termes que les Occidentaux ont créés pour détourner les pensées des Congolais afin que nous ne puissions pas vendre nos minerais. Ce qui n’est pas correct parce que les minerais génèrent toujours de l’argent. Depuis nos ancêtres, les minerais étaient d’une grande considération. Les Occidentaux veulent manipuler les intellectuels congolais. Ils ont même formaté leur manière de réfléchir. Certains défenseurs des droits humains et acteurs de la société civile ont mordu à ce jeu jusqu’à croire que nous n’avons que les minerais sales, les minerais de conflit juste pour permettre à d’autres pays de vendre ces minerais au détriment du peuple congolais. » A la question du journal Les Coulisses de savoir pourquoi tous  ces bruits, Me Joseph Dunia répond : « Nous sommes à la tête des organisations de la société civile congolaise qui cherchent le dialogue avec les pays de l’Union européenne et les USA pour les amener à partager avec les citoyens congolais, les bénéfices des minerais, le  commerce équitable entre la RDC et les pays de l’Europe et l’Amérique parce que ce sont les destinations de nos minerais , lorsqu’ils vendent ceci ils restent avec près de 99 pourcent d’intérêt et malheureusement les congolais ne gagnent que le 1 % restant pourtant ces minerais proviennent de chez nous et ce dialogue, nous le voulons avant que nous étudions les paramètres pour les traduire en justice devant les tribunaux internationaux. »

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. RDC. Julien Paluku Kahongya présente les grandes lignes du bilan du gouvernement Tshisekedi au ministère de l’industrie

(Kinshasa. 31 octobre 2023. Julien Paluku Kahonngya, hôte de Patrick Muyaya lors du briefing devant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :