Tanzanie. L’ambassade de la RDC refuse de participer aux manifestations festives annuelles de la Francophonie

(Dar. Les Chefs des missions diplomatiques posent pour la postérité à la Résidence de France. Photo Les Coulisses).

Dar-es-Salaam. 28 février 2024. « En ce moment où nous sommes rassemblés ici (à la Résidence de France), il serait très difficile sinon hypocrite pour les Congolais de vous dire que nous allons nous réjouir avec vous à travers l’organisation de la fête de la Francophonie. C’est pourquoi, notre Ambassade a le regret de vous annoncer qu’elle ne pourra pas participer à l’organisation des manifestations festives pendant cette période et ce, pour des raisons évidentes et en guise de solidarité et de soutien à nos compatriotes« 

C’est en ces mots que Jean-Pierre Massala, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la RDC en Tanzanie et Représentant permanent de la RDC auprès de l’EAC a fait savoir la décision du gouvernement congolais de s’abstenir de participer aux festivités annuelles de la Francophonie en Tanzanie.

Il a souligné avec précision les raisons qui ont poussé les autorités de la RDC de prendre une telle position : « La situation sécuritaire et humanitaire dramatique et préoccupante à l’est de mon pays, la RDC, caractérisée par une guerre injuste lui imposée, aux conséquences désastreuses causant à ce jour des millions de morts, des déplacements massifs des populations, des viols ainsi que des violations généralisées des droits de l’homme devrait nous interpeller tous ». L’ambassadeur Jean-Pierre Massala a déploré et dénoncé la complicité et la duplicité de certains États singulièrement celle de l’Union européenne qui ne se gênent pas de signer des accords avec un État receleur du pillage des ressources naturelles de la RDC : « La complicité et la duplicité de certains États partenaires de la Francophonie dans l’accomplissement des faits ci-haut déplorés allant jusqu’à la signature d’un Mémorandum d’Entente (MOU) sur les chaînes de valeur durables pour les matières premières, notamment l’Union européenne avec le Rwanda, receleur de la RDC. »

Devant ses collègues chefs des missions diplomatiques réunis à la Résidence de France, l’ambassadeur Jean-Pierre Massala, les appelant à observer une minute de silence en mémoire des victimes de la barbarie du Rwanda à l’est de la RDC, a rappelé que la RDC, riche en talents artistiques et en ressources culturelles, joue un rôle majeur dans cette organisation à l’instar de la tenue du 14ème sommet de la Francophonie du 12 au 14octobre 2002 et des 9èmes jeux du 28 juillet au 6 août 2023 à Kinshasa : «  La RDC, le plus grand pays francophone par sa démographie, reste fermement attachée aux valeurs de la Francophonie et invite les autres États  à œuvrer dans la transparence pour la promotion de la paix, de la justice et de l’unité, gage du développement harmonieux entre les nations sans lesquelles il serait un vœu pieux de parler de créer, d’innover et d’entreprendre, thème choisi cette année pour a Francophonie ».

La francophonie doit être « libéraphonie » si elle veut continuer à exister.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

 

 

 

About Nicaise Kibel'bel

Check Also

RDC. Vernissage de 3 tomes du  » Recueil annoté des Résolutions de l’ONU sur la RDC (1960-2023)  » de Julien Paluku Kahongya

(Kinshasa. Cérémonie du baptême du livre. Julien Paluku, Christophe Lutundula, Vital Kamerhe. Photo tiers). L’ouvrage …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :