Tensions RDC-Rwanda. Le gouverneur militaire du Nord-Kivu appelle la population au calme et à la vigilance

(Deux soldats rwandais capturés au front de Runyoni/Rutshuru lors de violents combats contre les FARDC vendredi 27 mai 2022. Photo tiers).

Nous sommes en guerre contre les ennemis de la paix et apôtres de la déstabilisation de notre pays. Malgré cet état de guerre et de tension nous imposé, il ne faut pas céder aux appels à la haine et à la panique. Le gouverneur du Nord-Kivu, le Lt-Gén Constant Ndima demande à toute la population d’être vigilante, d’ouvrir l’œil pour démasquer tout mouvement suspect et/ou toute infiltration et surtout les dénoncer auprès des FARDC, de la Police nationale et autres services habiletés qui s’occupent de la sécurité de la ville de Goma et de la province. Aucune armée ne peut gagner la guerre sans l’apport de sa population. Voilà pourquoi le gouverneur Constant Ndima insiste sur la vigilance de la population, la sécurité étant l’affaire de tous. Toutefois, le Lt-général Constant Ndima prévient la population sur tout dérapage et lui interdit de se substituer aux forces de défense et de sécurité selon le communiqué signé le général Sylvain Ekenge, porte-parole militaire du gouverneur : « Le gouverneur appelle la population à la retenue, au calme et surtout à ne pas céder à la panique et à la provocation, à ne prendre aucune initiative allant dans ce sens et s’abstenir de se substituer aux forces de défense et sécurité. »

Dans le même registre, à travers son porte-parole, le général de Brigade Sylvain Ekenge, le gouverneur militaire du Nord-Kivu attire l’attention de sa population de ne pas tomber dans les appels à la haine et à la violence et de préserver la cohabitation pacifique entre les communautés : « Depuis ce matin, il s’observe dans les réseaux sociaux des appels à la violence et à la vengeance, des messages de règlement de comptes intercommunautaire et d’appel aux jeunes de se prendre en charge et de se constituer en groupes d’autodéfense pour faire face à la grave situation sécuritaire qui sévit actuellement. (…) Cette situation risque de mettre la jeunesse en danger, d’envenimer les relations entre les paisibles populations et de compromettre dangereusement la cohabitation pacifique entre les communautés habituées à vivre ensemble au Nord-Kivu… » Le gouverneur du Nord-Kivu en a profité pour remercier ceux et celles de compatriotes qui ont témoigné de leur soutien aux FARDC au front en leur apportant des vivres et non vivres pour qu’ils ne se sentent pas esseulés et abandonnés par son peuple. La nation doit rester soudée et parler le même et seul langage contre l’ennemi.

D’autre part, l’on signale la présence d’une forte délégation de l’état-major général des FARDC conduite par le Chef d’Etat-major, le général d’Armée célestin Mbala Munsense à Goma depuis vendredi 27 mai 2022 pour suivre de près la situation de l’évolution du front et réconforter le moral de la troupe qui défend le territoire national contre une nouvelle invasion de l’armée rwandaise.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Justin Honlay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *