RDC. Le ChefEmg Mbala Munsense réconforte les recrues à la base militaire de Kitona

(Le Général d’Armées Célestin Mbala Munsense, ChefEmg des FARDC lors d’une causerie morale. Archves Les Coulisses).

« Sur ordre du Chef de l’État, Commandant suprême des Forces armées de la RDC (FARDC), je viens avec ma délégation vous saluer, vous encourager pour les enseignements et voir dans quelles conditions vous suivez les enseignements depuis que vous êtes là. Vous avez répondu à l’appel du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi pour servir le pays sous le drapeau. Je vous exhorte à tenir bon jusqu’à la fin de la formation . » C’est en ces mots que le général d’Armées Célestin Mbala Munsense, Chef d’État-major général des FARDC a salué les jeunes (recrues) volontaires qui se sont engagés à servir le pays sous le drapeau lors de la causerie morale tenue à leur endroit dans une visite leur rendue à la base de Kitona. Les exhortant à beaucoup de courage, il leur a rappelé la devise des FARDC : « Tenez bon jusqu’à la fin de la formation et rappelez-vous notre : Ne jamais trahir le Congo. » En effet le serment que les jeunes ont répété trois fois devant lui « Ne jamais trahir le Congo » est un serment de fierté, de bravoure et de confiance mutuelle entre la population et son armée.

Cet appel au devoir civique en ces temps difficiles sonnent comme une réponse patriotique à tous ceux qui, notamment à l’est du pays, appellent les jeunes gens à l’auto-prise en charge, encourageant pour ainsi dire les jeunes à s’engager dans les groupes armés au lieu de rejoindre les rangs des forces de défense et de sécurité de la RDC. Le ChefEmg Célestin Mbala Munsense a exhorté les militaires à la discipline et au respect de la tenue qu’ils portent. Il a souligné cette fierté d’être passé au centre d’instruction de Kitona (BAKI) : « Tout ce qui concerne le métier des armes, vous l’étudiez ici. Sur terrain, les commandants feront des rappels et de petits réglages. Le militaire qui n’est pas passé par le Centre d’Instruction est un civil et se comporte comme une chèvre. On juge le militaire à travers son comportement sur le terrain vis-à-vis de la population et de ses chefs. Son comportement détermine le C.I. par où il est passé. »

Rappelant les trois missions du militaire, à savoir veiller (défendre) l’intégrité du territoire national pour ne pas permettre à l’ennemi de s’accaparer même d’un mètre carré de notre espace, sécuriser la population et ses biens, en complément à la mission de la Police nationale et participer au développement du pays, le général d’Armée Mbala Munsense a lancé par la même occasion un appel à la jeunesse à s’engager dans les FARDC et non dans des groupes armés. Cela fragilise davantage notre pays. Les inaptes ont été recalés car le métier du soldat exige la discipline et des conditions physiques meilleures pour répondre aux exercices d’endurance et aux conditions requises.

Dans l’entretien qu’il a eu avec les cadres et les instructeurs, le ChefEMg Mbala Munsense les appelés à faire preuve d’amour, d’abnégation et de disponibilité dans la formation qu’ils donnent aux recrues et autres militaires (officiers pour une mise à niveau) afin qu’elles soient des troupes aguerries capables d’affronter n’importe quelle situation au terme de leur instruction : « Nous voulons des jeunes congolais de toutes les provinces dans une armée nationale, loyaliste qui réponde à tous les défis présents et à venir dans la défense des intérêts de la nation. »

Devant les officiers du groupement d’écoles militaires inter forces, le Chef d’État-major général des FARDC a tenu un langage rassurant et d’honneur : « Il n’est pas bon de se retrouver dans une unité où les subalternes sont plus qualifiés que le chef. Je suis très mal à l’aise de laisser ceux qui n’ont pas étudié commander ceux qui ont étudié. La réforme recommande que ceux qui ont étudié soient affectés à des tâches correspondant à la formation reçue, aux études faites. Nous devons donner de la valeur à ceux qui sont allés étudier. Désormais, à l’ESEM n’entreront que des capitaines. Plus question des majors moins encore des lieutenants-colonels. Nous avons besoin d’une armée qui s’améliore chaque jour. On doit sentir la différence entre l’ancien commandant qui n’a pas fait l’ESEM et vous.»

Il sied de rappeler que le ChefEmg Mbala Munsense a effectué une visite d’inspection et de commandement à la base militaire de Kitona dans le Kongo Central samedi 20 août 2021. Sur place à la BAKI, le général d’Armée Célestin Mbala Munsense a visité tour à tour des bâtiments abritant les écoles dépendant du groupement des Écoles militaires spécifiques : l’École d’infanterie, l’École d’artillerie, l’École des sous-officiers (ESO) Kitona, le Centre d’Instruction – C.I – Kitona et la Cour de base de l’État-major (CBEM).

Cette visite de réconfort et de travail voulue par le Commandant suprême des FARDC, Félix-Antoine Tshisekedi avait son pesant d’or pour le réarmement des militaires. Nous espérons que la promotion BAKI 2021 laissera une tâche indélébile sur le comportement, la discipline partout où elle sera déployée sur le front contre l’ennemi. Tel a été le vœu exprimé par le ChefEmg Célestin Mbala Munsense. FARDC eloko makasi. Qui dit mieux !

Nicaise Kibel’Bel Oka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *