RDC/Nord-Kivu. Le ministre Julien Paluku lance la 1ère Zone économique spéciale de l’Est à Musienene

(Musienene/lubero. Le ministre Paluku Kahongya et entouré des opérateurs économiques dont Ise Maliona. Et visite de l’usine de Tout en UN. Photos tiers)

Lundi 12 mars 2023, le ministre rd-congolais de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a lancé officiellement la 1ère zone économique spéciale (ZES) de l’Est de la RDC, en présence de plusieurs opérateurs économiques de la région. C’est à Musienene dans le territoire de Lubero, province du Nord-Kivu que sera érigée cette ZES. Liant la parole à l’acte, le ministre de l’Industrie a remis séance tenante le Statut de ladite ZES à l’opérateur économique Ise Maliona, aménageur du site et Président du conseil d’administration de l’entreprise SOCITEQ. Prenant la parole, l’aménageur Ise Maliona a fait savoir au public que la ZES Musienene est bâtie sur un espace de 127 hectares à l’intérieur desquels seront installées 20 grandes entreprises et une centaine des PME. Le PCA Ise Maliona a indiqué que la prochaine étape va consister au démarrage effectifs des travaux d’aménagement suivis de l’installation des entreprises industrielles. Le ministre de l’Industrie a appelé les opérateurs économiques de la région à s’approprier cette ZES, devenue une réalité, pour le développement de la région. Julien Paluku Kahongya a saisi l’occasion pour expliquer le concept «

Zone économique spéciale (ZES) » qui relève de la vision du Chef de l’État mise en marche depuis 2019. Les ZES répondent des profils économiques de chaque espace (six ZES) en ce qu’elles leur donnent une orientation économique obéissant aux besoins à exploiter dans ledit espace. Le gouvernement incite alors les opérateurs économiques nationaux et étrangers à développer les ZES en tenant compte des profils et profits économiques à tirer. En bon manager et pédagogue, Julien Paluku Kahongya est parti des exemples compte tenu des richesses dans sa chaque espace : « Il y a des espaces riches en bois, d’autres riches en minerais, d’autres encore riches en terres fertiles exploitables pour l’agro-business. Pour le cas de la ZES de Musienene, l’agro-industrie, les matériaux de construction, les produits pharmaceutiques sont parmi les types d’industries à développer. L’importance d’une usine pharmaceutique n’est plus à démontrer quand on sait que le marché de consommation des médicaments engloutit beaucoup d’argent en terme d’importation. » Julien Paluku Kahongya s’est lancé dans la matérialisation de la vision exprimée du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi exprimée dans le Document de la Politique et des Stratégies industrielles (DPSI) approuvé par le gouvernement le 20 février 2020. La vision du Chef de l’État est de transformer les produits (congolais) localement afin de réduire la lourde ardoise des importations. Elle coûte à la République entre 6 et 7 milliards de dollars $ par an « Nous travaillons pour limiter la facture des importations des produits. Notre rôle en tant que gouvernement est d’accompagner les opérateurs économiques à créer, innover pour renforcer l’industrie locale. Il est clair que l’industrie (production) locale encadrée par le ministère de l’industrie aura pour conséquence la création de centaines d’emploi des jeunes et pour dommage collatéral positif la diminution de l’insécurité qui gangrène l’Est de notre pays grâce aux emplois créés pour les jeunes. » C’est ainsi que la politique du gouvernement Sama Lukonde consiste à accorder des avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers aux investisseurs, a-t-il renchéri. Faisant d’une pierre deux coups, le ministre de l’Industrie a visité les usines de production d’eau potable et de jus de la société TOUT en UN basées dans la commune de Lubero au sud de la ville de Butembo. Le ministre Paluku Kahongya a salué le travail abattu par l’opérateur Gilbert Katsuva Thayiminga, promoteur de TOUT en UN qui a répondu positivement à l’appel du Chef de l’État par sa contribution à la diversification de l’économie congolaise avec la création de richesses, des emplois et la lutte contre les importations. Ce, malgré les contraintes sécuritaires. Il a invité d’autres opérateurs économiques à suivre cet exemple.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Compilation de la Rédaction Les Coulisses

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. Le ministre Louis Watum obtient de l’OMPI d’accompagner la RDC dans le renforcement de capacités du personnel de son ministère

(Les ministres rd-congolais Louis Watum et Kabanda entourent Daren Tang (Dg de l’OMPI). À dr, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :