RDC/Présidentielle 2023. Denis Mukwege sur le point de jeter l’éponge. Pour des raisons de convenance personnelle

(Denis Mukwege , candidat N° 15 avec son épouse en campagne électorale pour la présidentielle 2023. Photo tiers)

Ce qui était gardé pendant le début de décembre comme un secret finit par transpirer. Denis Mukwege, candidat N°15 est déterminé à se désister à la présidentielle. Il pourrait le faire d’ici le soir ou demain dimanche. Selon nos sources, cela fait une dizaine de jours que le rpix Nobel de la paix 2018, candidat N°15 à la présidentielle de 2023 cherchait à qui confier ses voix. Ses équipes ont pris langue avec certains candidats que lui estimait crédibles en insistant sur le fait qu’ils n’avaient été trempés dans la gestion du pays. Raisons évoquées, convenances

personnelles.

Toutefois, une source fiable de son entourage s’était confiée à la Rédaction centrale du journal Les Coulisses le 10 décembre 2023 et a donné les raisons de son désistement. D’abord, il se dit être trahi par ses amis occidentaux qui voulaient lui imposer un candidat à soutenir alors que ce sont eux qui l’avaient poussé à postuler. De deux, il se serait rendu compte qu’il ne s’était pas bien préparé vu l’étendue du territoire national. Une autre source a déclaré la main sur le cœur que Denis Mukwege tenait à recommander ses électeurs à un candidat femme pour honorer sa vocation de « réparateur des femmes » et la place qu’il accorde à la femme.

Des contacts avaient été pris avec les deux candidates femmes mais les violons ne se sont pas accordés sur une divergence majeure, à savoir citer le nom du Rwanda comme agresseur et du M23 comme mouvement terroriste. Sur ce point, l’équipe du docteur Mukwege se serait abstenue. Le Plan de paix du docteur Mukwege sonne comme un défi d’une naïveté absolue lancé aux grandes puissances en les obligeant de prendre une Résolution proclamant le Respect absolu de l’intégrité territoriale de la RDC et de l’inviolabilité de ses frontières.

La déception du docteur Mukwege est perceptible dès l’analyse de son Plan de paix pour la RDC. Dr Denis Mukwege écrit en âme et conscience : « Si je suis élu, je demanderai à la communauté internationale d’engager une force d’imposition de la paix comme Artemis. Si après la saisine elle refuse, dans les 40 jours qui suivent, je retournerai à Oslo pour leur restituer le Prix Nobel 2018 qui m’a été attribué, ensuite je me rendrai au siège des Nations-Unies pour y renoncer au Prix des droits de l’homme des Nations-unies me décerné en 2008 ». On sent le malaise et les promesses non tenues. Voilà pourquoi docteur Denis Mukwege a suivi la voix de sa conscience et certains de ses amis à l’intérieur comme à l’extérieur du Congo.

Soyons patients et serrons nos ceintures.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est très attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

La Rédaction du journal Les Coulisses

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. Exilé en Belgique, Franck Diongo porte plainte pour torture contre le général Christian Ndaywel

(Franck Diongo dans les bras de Moïse Katumbi, la fin’amour. Photo tiers). Exilé en Belgique …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :