RDC. L’ONAPAC célèbre la journée du café et cacao sous le thème production, transformation et consommation locale

Sous le thème « Participation des jeunes dans la culture, la transformation et la consommation locale du café et du cacao », adopté par l’OIC et ICCO, l’Office nationale des produits agricoles du Congo (ONAPAC), direction de Beni dans le Nord-Kivu a lancé l’année caféière et cacaoyère 2021-2022 coïncidant avec la 7ème journée internationale du café et cacao à l’ex-Cercle Hellénique de Beni, en présence des autorités administratives, des opérateurs économiques, des chefs d’entreprises étatiques et de nombreux consommateurs. Prenant la parole, l’ingénieur Nicodème Mulumba wa Kasongo, directeur de l’ONAPAC Grand Nord a remercié le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi pour les efforts de pacification de la région ainsi que le gouvernement et les autorités de l’Etat de siège et a témoigné le soutien indéfectible de la Direction générale de l’ONAPAC à la vision du Chef de l’Etat sur la revanche du sol sur le sous-sol. L’objectif de cette année est de promouvoir la consommation des produits issus de la production et de la transformation locale. Car, a déclaré l’Ir Mulumba wa Kasongo, la transformation constitue une valeur ajoutée aux produits récoltés des champs et sur les vertus de la consommation de ces deux produits, le café et le cacao, bénéfiques pour la santé humaine. Il a aussi souligné l’incidence heureuse que cela entraîne dans l’économie locale et nationale en ce qu’ils génèrent de l’emploi, permettent l’auto-prise en charge et, au finish, lutte contre le chômage et la délinquance juvénile. Il a cité quelques vertus du café et du cacao. Le café est un stimulant cérébral qui aide à rester concentré. Il favorise la digestion, aide à diminuer la migraine, accélère la circulant sanguine, réduit le taux de glycémie. Le cacao à travers le chocolat contient les sels minéraux indispensables à la circulation sanguine, diminue la pression artérielle, diminue le taux de cholestérol. Le beurre du cacao est un anti cicatrisant et antiride. La consommation régulière du cacao est un remède  contre le vieillissement. Voilà pourquoi, ne cette journée, l’ONAPAC a invité solennellement les jeunes à reprendre les cultures du café et du cacao.

Présentant à l’assistance les bienfaits de ces deux produits agricoles industriels, pour la santé et pour l’économie du pays, l’Ir Nicodème Mulumba wa Kasongo a exhorté les jeunes à adhérer aux nouvelles technologies pour lutter contre la pauvreté et prendre la véritable revanche du sol sur le sous-sol telle que le Chef de l’État l’a exprimé dans sa vision. Enfin, l’ONAPAC a félicité les opérateurs économiques qui travaillent sous l’accompagnement de ses agents, en dépit des tribulations rencontrées dans les filières des produits agricoles sous contrôle ONAPAC notamment l’explosion du  commerce transfrontalier illicite et a promis de maintenir les activités dans divers chaînes des cultures pérennes. Il a présenté un tableau encourageant dans la production avec une augmentation des tonnages aux exportations du café et du cacao taxées par l’ONAPAC. Le café est passé à 10, 743 tonnes contre 8,688.600 tonnes en 2020. Le cacao de 10, 956.099 tonnes contre 4,719.600 tonnes en 2020. Ces efforts doivent être encouragés afin que l’État, propriétaire du sol et du sous-sol, ne meure pas.

Prenant la parole à son tour, le maire de la ville de Beni, le Commissaire principal Narcisse Muteba Kashale a remercié le Commandant suprême dans sa détermination à ramener la paix dans la zone afin de permettre à chaque cultivateur de vaquer librement à ses occupations et a félicité l’ONAPAC pour l’encadrement des cultivateurs de Beni. Les invités ont eu à visiter différents stands des produits ONAPAC et à déguster du bon café et du bon cacao produits par l’ONAPAC. A la grande satisfaction de tous.

Justin Honlay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *