RDC. Seul contre tous et fier d’être Congolais

Le Chef de l’État a parlé à la nation. Il a donné les raisons de l’agression rwandaise. Raisons qui n’ont rien à voir avec le diagnostic biaisé à dessein de la communauté internationale. On n’apprend jamais la vérité en écoutant les rumeurs et les fakenews. Les Congolais eux-mêmes savent faire diagnostic du drame leur imposé depuis des décennies : « Le Rwanda de Paul Kagame, courtier des grandes puissances, a été instrumentalisé pour balkaniser la RDC. » Les Congolais se sont fait une idée sur ce qui les menace et savent situer ladite menace. Des crises économiques et des conflits militaires lui sont imposées à travers des groupes armés sans objectifs sinon de tuer, piller. Le Congolais doit se prendre soi-même au sérieux sur base d’une conscience de soi, se

respecter, ne pas se sous-estimer et surtout ne pas se haïr ni trahir. Le Congolais doit agir comme s’il n’avait rien à attendre de personne. Le Chef de l’État a appelé les Congolais à ne pas adopter une stratégie passive comme celle que le Secrétaire général des Nations-Unies nous a vendue : « Le M 23 se comporte comme une armée bien organisée, structurée et sur –équipée mieux que les casques bleus ». Cette stratégie qui vante l’ennemi est une arme de découragement massif de nos militaires au front. En d’autres termes, de telles déclarations veulent dire : « FARDC, il ne sert à rien de vous battre, de défendre votre nation, le Rwanda, courtier des grandes puissances, va vous écraser. »

Ikele ve (Non), les Congolais ne peuvent pas être des spectateurs passifs et impuissants de leur destin. Face à la menace de notre souveraineté, nous ne pouvons ni ne devrons éprouver des sentiments diffus de culpabilité. Bien plus, devant le silence de la communauté internationale, les Congolais ne doivent pas espérer en l’action d’autrui. Le Congolais doit apprendre à survivre au complot international contre son pays. Pour honorer les nombreux déplacés, réfugiés et morts.

Fiers d’être Congolais

Pourquoi le Rwanda agresse notre pays ? Pourquoi de nombreux rwandais apprennent le lingala ? Pourquoi l’agression à quelques mois des élections ? Ils veulent avoir des cartes d’électeurs pour se présenter en Congolais. Il faut nous agresser, nous imposer la négociation avant le recensement pour que tous ceux deviennent des Congolais. Il relève du calcul diabolique qu’un pays, en l’occurrence le Rwanda, déclare se soucier du sort des populations rwandophones en cherchant à la chasser de son sol, alors qu’au même moment, il achète des migrants islamistes avec qui il n’a aucun lien, fut-il culturel. Debout Congolais, unissons nos efforts. Colette Braeckman, on peut l’aimer ou la haïr, a raison : « Le Congo n’a d’autres amis que lui-même ». D’ailleurs le pape François a tôt fait de nous le rappeler : « Peuple congolais, ne vous laissez pas voler votre espérance ». Le Rwanda avec tous ses procureurs experts dans la condamnation de la RDC peut gagner des batailles mais la victoire appartient au peuple. Albert Camus écrivait pour la France : « Une nation doit être assez forte pour trouver le courage de dénoncer ses propres erreurs. Elle ne doit pas oublier les raisons qu’elle peut avoir encore de s’estimer elle-même. Il est dangereux, en tout cas, de lui demander de s’avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence éternelle. » Tous debout derrière nos forces de défense.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC-Rwanda. Les larmes de crocodile des Occidentaux

(Paul Kagame et Joe Biden. Les États-Unis « pour le meilleur et pour le pire » ? Photo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :