RDC/Haut Uélé. Le Gouv-bâtisseur Christophe Baseane Nangaa suscite admiration de tous

(Mambati. Le gouverneur CBN (en chapeau) entouré de ses collègues Ruth Baduli  et Maurice Abibu (à gauche) et Remy Alonga (à droite)

Comment booster la coopération inter provinciale dans les domaines des infrastructures et de la sécurité pour répondre à la vision du Chef de l’État qui fait la primauté du développement à travers la réhabilitation et la construction des routes d’intérêt national, provincial et local ? La réponse nous est donnée par le gouverneur de la province du Haut Uélé, Christophe Baseane Nangaa mieux connu sous les initiales de son nom : CBN. Il fait du désenclavement de sa province dont le chef-lieu est Isiro son cheval de bataille : « Désenclaver Isiro de manière consciencieuse et patriotique à travers une connexion avec des effets collatéraux. Nous sommes appelés à nous sacrifier et à sacrifier toutes nos économies pour les routes. Car, la route en elle-même, constitue une source génératrice des revenus. » A son actif, Le gouverneur du Haut Uélé vient de réaliser plus de mille kilomètres de routes réhabilitées, construites et/ou reconstruites ainsi qu’une infrastructure immobilière notamment la construction de la résidence officielle du gouverneur, l’immeuble de l’assemblée provinciale du Haut Uélé, une cinquantaine d’engins de génie civil pour la Régie provinciale des Travaux publics et une vingtaine d’édifices public, la reconstruction des voiries des cités de Watsa, Niangara et de Wamba ainsi que de la ville d’Isiro et autres projets. CBN s’en félicite à juste titre : « Nous voulons faire d’Isiro la locomotive de la sous-région dans le domaine des infrastructures et de la sécurité, selon la vision du Chef de l’État. » Pour réussir le pari du désenclavement, le gouverneur Christophe Baseane Nangaa a misé gros sur une transformation du tissu socio-économique. Comme le témoigne un notable de l’ancienne province Orientale qui en revient : « CBN est formidable. Il bâtit sur des carrières comme Vatican, installe des bacs sur des rivières pour faire traverser des véhicules en attendant de jeter des ponts. Le village Bole-Bole s’est, d’un coup, transformé. Mambati, cette ancienne carrière minière, a revêtu un nouvel habit. A la satisfaction de tous les villageois qui voient des camions pour la première fois depuis leur naissance. »  

Dans la première quinzaine de mars 2022, les gouverneurs de quatre provinces de l’ancienne province Orientale (Haut Zaïre) se sont retrouvés autour de leur collègue Christophe Baseane Nangaa et ont fait le déplacement d’Isiro à Mambati (près de 140 kilomètres) dans des bus Transco. Première surprise agréable : la praticabilité de la route. Jadis, les produits de première nécessité étaient acheminés par des motos et des vélos. A ce jour, on peut rouler à 80 km/heure. Les 4 gouverneurs ont parlé de la faisabilité et des opportunités qu’offre la connexion des bretelles routières qui mènent jusqu’à la RN4. La délégation a palpé du doigt le réveil de cette entité enclavée. Le gouverneur Christophe Baseane Nangaa a tenu à partager cette riche expérience et a sollicité de ses collègues leur implication pour étendre la viabilisation des infrastructures routières et la coopération dans le domaine sécuritaire. Ceci, en travaillant sur des axes de connexion Durba-Aru-Tora, Mambati- Bole-Bole, Bafwansende-Kisangani, Dingila-Kinga-Buta et Mambasa- Nduye- Apobo afin de se connecter à la RN4. Les trois collègues ont apprécié à sa juste valeur les efforts fournis par leur hôte CBN. Les gouverneurs Maurice Abibu (Tsopo), Ruth Baduli (Bas-Uélé) et Remy Alonga Boli (Ituri) ont réfléchi pendant deux jours sur cette possible interconnexion devenue une nécessité pour la paix sociale et le développement de leurs entités. Dans l’enthousiasme qui a prévalu à cette rencontre de travail et de ressourcement, ils ont apporté leur soutien aux efforts de CBN et ont promis de lui emboiter le pas.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *