RDC-EAC force. Cacophonie entre retrait des RDF/M23, escorte des véhicules civils et renforcement d’anciennes positions

(Goma. Le commandement de la Force régionale EAC en conférence. Au centre le Cmd kényan Jeff Nyagah et à sa droite, le Cmd second FARDC, gén Kaputa).

Goma. Les violons ne s’accordent pas entre la Force régionale et le gouvernorat du Nord-Kivu sur le retrait/présence des troupes rwandaises dans Masisi et Rutshuru. Samedi 22 avril2023, deux narratifs contradictoires se sont affrontés, celui du gouverneur militaire du Nord-Kivu et celui du commandant de la Force régionale. Devant la presse, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, gouverneur militaire du Nord-Kivu déclarait : « Je constate que la feuille de route des États membres de l’EAC n’est pas respectée. La coalition RDF/M 23 reprend encore leurs positions en dépit de la présence de la Force régionale (EACFR) dans plusieurs zones de Rutshuru et Masisi. »

Devant la même presse de Goma, le commandant de la force régionale, le général kényan Jeff Nyagah s’est trahi, oubliant que ces RDF/M 23 vivent depuis des années dans cette forêt : « Vous envoyez des gens au mont Sabinyo. Avez-vous déjà été sur place pour préparer le terrain ? Qu’est-ce qui est prévu pour leur cantonnement ? Voulez-vous que les gens meurent là-bas ? » avant de se ressaisir : « Si pour que la paix revienne en RDC, il faut que je verse mon sang et celui de mon adjoint, le général FARDC Emmanuel Kaputa, je suis prêt à me sacrifier (…) Nous sommes en RDC pour imposer la paix. S’il faut injecter ladite paix à travers un sérum, nous le ferons. La balkanisation de la RDC ne passera jamais par la force régionale (EACFR-RDC) ». Seulement, ce discours ne passe pas au sein de la population qui est convaincue que la Force régionale est là sur les traces de la MONUSCO pour observer comment la RDF/M 23 s’installe sur le sol congolais.

Le commandant de la Force régionale, le kényan Jeff Nyagah appelle la population à regagner leurs localités jadis occupées par la RDF/M 23. Là aussi, il se pose un problème. Pour la population, la RDF/M 23 ne s’est pas délocalisée sinon, elle l’a fait pour les figures connues mais pour les autres, ils ont changé leur treillis en civil pour se confondre avec la population. Ils sont encore et toujours là en train de renforcer leurs positions en hommes et munitions. D’ailleurs, la communication du commandant de la Force régionale le témoigne : « Désormais, les véhicules des civils seront escortés par la Force régionale de l’EAC sur les axes Bunagana-Rutshuru-Goma et Masisi-Kitchanga-Goma. » En langage clair, cela signifie que la RDF/ M 23 séjourne encore dans les localités congolaises qu’elle avait envahies et occupées. Et donc, il est dangereux pour les Congolais de s’hasarder sur ces tronçons. Au pire et selon les mauvaises langues, en certains endroits, la Force régionale et la RDF/M 23 convoleraient aux douces noces à voir comment ils s’échangent les accolades notamment à Bunagana avec l’UPDF. Il est mieux pour la bonne exécution de la feuille de route de Luanda que le commandement de la Force régionale harmonise avec le gouverneur militaire pour le bien de la population et le retour de la paix dans la région. Autrement, il faut s’attendre un jour à un clash. La guerre n’est pas une soirée dansante.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Mathias Ikem

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

Agression de la RDC. Entre manipulation et offensive sur Kanyabayonga

  (Le général-major Chicko Tshitambwe en visite de troupes au front. Archives Les Coulisses). Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :