RDC. Un groupe dissident ADF/IS-CAP dénommé PULI? Tout sauf MTM/IS-CAP

(Ci-dessous Hassan Nyanzi présenté comme fils de Jamil Mukulu. Photo tiers)

Les Moudjahidines de la cité sainte de Madina (MTM) ne peuvent pas prendre une appellation vulgaire qui n’a aucune attache religieuse et aucune référence à l’islam comme d’aucuns veulent faire avaler à l’opinion. Le groupe dissident des rebelles islamistes ADF/IS-CAP se nomme désormais « Initiative de libération pan-ougandaise » en signe PULI.

Tout sauf cela. Pour des raisons évidentes. D’abord, les MTM ne sont pas des rebelles ougandais. Ils appartiennent à l’Oumma des Croyants et n’ont pour pays que cette communauté. De deux, dans cette prétendue nouvelle rébellion, il n’existe aucune connotation ou référence à l’islam. De trois, DAECH a divisé ses activités en provinces dans le but de créer des califats (Wilayat). Il y a IS-CAP

comme il y a IS-WAP pour Islamic State West Africa Province-Province Afrique de l’ouest de l’État islamique). Et donc, l’IS-CAP qui signifie Islamic State Central Africa Province (la province Afrique centrale de l’État islamique) part des confins du Ruwenzori (RDC) jusqu’au Mozambique. Si un petit groupe voit le jour dans l’espace DAECH, il sera vite étouffé.

A l’arrestation de Jamil Mukulu, il y avait une dissidence dirigée par Benjamin Kisokeranyo dont on ne parle plus ou peu. Benjamin Kisokeranyo qui ne se retrouvait plus dans la nouvelle configuration des islamistes a été depuis arrêté à Uvira à la frontière avec le Burundi. Qu’il y ait une dissidence actuellement qui s’opposerait à Musa Muhsin Baluku dirigée par l’un de nombreux fils de Jamil Mukulu, c’est possible. Que ce groupe opère à Beni sans se faire remarquer par les services ni se dévoiler par des capturés et des otages libérés, c’est possible mais le journal Les Coulisses n’y prête pas du tout le crédit possible. Le doute est permis.

A la Rédaction centrale du journal Les Coulisses, le principe de l’investigation a été codifié, à savoir l’information doit partir du terrain vers l’extérieur et non pas de l’extérieur vers le terrain. Toutefois, il revient aux services de renseignement des FARDC et de l’UPDF d’authentifier cette nouvelle découverte.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction centrale journal Les Coulisses

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC/Affaire Christian Malanga. Les services du renseignement ont-ils failli à leur mission ?

(Kinshasa. Le Gén-Maj Sylvain Ekenge, Porte-parole des FARDC annonce l’échec du coup d’état. Photo tiers). …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :