François en RDC :  » Retirez vos mains de la RDC. Arrêtez le colonialisme économique qui ensanglante l’Afrique. »

(Kinshasa 31 janvier 2023. Palais de la nation. Le pape François, hôte du Chef de l’État rd-congolais Félix Tshisekedi. Photo tiers)

« Retirez vos mains de la RDC qui n’est pas une mine à exploiter, ni une terre à dévaliser. Retirez vos mains de l’Afrique. Cessez d’étouffer l’Afrique » Qui mieux que le saint Père ne pouvait le dire avec des mots justes ? Surtout le dire sur le sol d’un pays, la RDC, terre d’Annualité et de Bakanja, ensanglanté et dépecé par des charognards de tout bord ! Ces mots du pape François sonnent comme une épée poignardée au cœur des grandes puissances qui pillent sans foi ni loi la RDC et qui l’étouffent depuis des siècles. Le pape François dénonce le colonialisme économique qui continue le colonialisme politique sur une politique et un plan de « fragmentation

de la RDC ». Le saint Père dénonce le drame devant lequel le monde économiquement avancé ferme yeux, oreilles et bouches et cette communauté internationale qui s’est résignée à la violence et qui s’habitue depuis des décennies au sang des Congolais qui coule telle un fleuve intarissable. Prenant la métaphore du diamant, le successeur de Pierre, dans une alchimie inimaginable, dépeint le peuple congolais : « La RDC est un diamant de la création. Les diamants sont généralement rares. Par sa transparence, le diamant reçoit la lumière. » Le diamant dont fait allusion le saint Père sont les enfants de cette nation, constitués de seules atomes de carbone, appelés comme le diamant (minéral d’origine naturelle qui présente la plus grande dureté) à résister aux soubresauts et convoitises des grandes puissances, comme le diamant résiste aux produits chimiques. Résister contre vents et marées. Et ce, malgré la répétition continuelle des attaques violentes ainsi que les nombreuses situations de détresse qui pourraient affaiblir la résistance des Congolais, miner leur force d’âme, les conduire à se décourager et à s’enfermer dans la résignation. Rester debout et unis par le sort pour un pays plus  beau qu’avant.
Puisque la nature de l’homme n’est pas le problème en soi mais la manière avec laquelle on décide d’être ensemble : « Soyez avec les autres et non pas contre les autres ». Pour ce faire, il faut bannir le tribalisme, renforcer la présence de l’État partout sur le territoire national. Lutter contre la corruption car la racine de tous les maux se trouve dans la soif de l’argent. Le pouvoir est service. La justice élève une nation : « Si la justice n’est pas respectée, que sont les États sinon de bandes de voleurs ? »

Le pape François appelle les gouvernants à des élections transparentes pour enlever tout prétexte à ceux qui veulent la fragmentation de la RDC. Il dénonce ceux qui par la ruse et la force cherchent à ravager les consciences d’autrui : « Là où l’esprit du Seigneur est présent, là est la liberté. » Le pape François exhorte le peuple de Dieu en RDC à la patience, au courage et à la lutte : « Relève-toi, frère et sœur congolais, garde en harmonie et en paix la maison que tu habites. »  C’est dans l’unité et la réconciliation de tous que le peuple de la RDC sera fort et défendra cette maison qui contient le diamant. Chaque Congolais doit se sentir appeler à jouer son rôle en évitant la violence et la haine, sentiments anti chrétiens. Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi a dénoncé le génocide oublié qui se commet en RDC depuis des décennies et a appelé la communauté internationale à agir pour arrêter ce fleuve de sang qui coule sans émouvoir à cause des richesses naturelles que Dieu a données en cadeau à la RDC. Il a dénoncé l’instrumentalisation de la violence par le Rwanda alors que le peuple de la RDC est connu à travers sa chaleur humaine et son hospitalité légendaire. Voir le pape François, recevoir sa bénédiction et mourir en paix. Tel aura été le vœu de toutes ces personnes du troisième âge amassées le long des avenues où François dans sa papamobile passait dans l’allégresse. Dans le jardin du Palais de la nation, accueilli par son hôte Félix-Antoine Tshisekedi, le pape François s’est adressé devant la classe politique, la société civile congolaise et le corps diplomatique. Pour un pari, la RDC de Félix Tshisekedi l’a gagné. Dans la discipline, la foi et l’amour. “Bintu bantu”. C’est ainsi que l’un de vos proverbes rappelle très bien que, la vraie richesse, ce sont les personnes et les bonnes relations entre elles.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

 

About LESCOULISSESRDC

Check Also

RDC. WAZALENDO. Cet arbre qui cache la forêt sur les traces des maï-maï MUDUNDU 40 du Sud-Kivu

(Des Wazalendo posent avec joie lors  de leur marche spectaculaire dans Goma). 47 personnes tuées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :