François à Kinshasa. Polémiques inutiles

(François dans l’avion qui l’amène en pèlerinage de paix à Kinshasa. Photo tiers).

« La visite du Pape n’a rien à voir avec le régime en place. Le Pape ne vient pas pour donner un coup de pouce à un régime politique. Le Pape ne vient pas pour une cause politique. » Tata cardinal Fridolin Ambongo est tombé dans le piège des politiciens, mieux de la polémique made in DRC. Croire que les Congolais ne savent pas pourquoi le pape François leur rend visite, c’est faire semblant de cacher la vérité. D’une manière ou d’une autre, une chose est vraie et indéniable. Une visite profite toujours à l’hospitalité de l’hôte qui reçoit. Le pape François ne vient pas pour résoudre les problèmes sociaux des Congolais, inhérents au monde particulièrement à l’Afrique noire. Il

vient prier pour et avec le peuple de Dieu en RDC. Dans sa double casquette, le pape François priera pour son hôte et le remerciera. Parce qu’il est le représentant du peuple de Dieu en RDC. Fallait-il dépenser tant d’énergie pour expliquer ce que tout le monde sait d’avance ? La venue du pape François n’a rien à voir avec les élections bien qu’elle soit à la fois spirituelle et politique. Il n’est pas « catholique » de vouloir pousser et présenter tata cardinal Fridolin Ambongo comme créateur de polémique. Ce qui irait à l’encontre même de l’objet de la visite du saint Père : « Tous réconciliés en Jésus Christ ». Le peuple congolais souhaite d’ailleurs voir Joseph Kabila (en tant qu’ancien Chef de l’État) aux côtés de son successeur Félix –Antoine Tshisekedi à la tribune à Ndolo pour marquer le signe de réconciliation entre les Congolais et en Jésus Christ. Des visites privées rendues bon gré, mal gré à tata cardinal où l’on balance des images à ses côtés ne sont pas pour sceller la réconciliation. Que représente la tenue des élections en ce temps où notre pays est envahi et occupé par le Rwanda et où le plan de la balkanisation (dénoncé d’ailleurs par le cardinal Fridolin en 2020) semble s’accélérer ? La visite du souverain pontife a une double signification, spirituelle et politique pour le peuple de la RDC. Qu’on ne trompe personne. Le pape François vient prier pour la paix avec le peuple de Dieu en RDC. Par la Croix et avec tous, Jésus nous réconcilie avec Dieu. D’abord, parce que le salut des âmes est plus important que tout autre travail. De la sorte, sauver consiste à entraîner vers Dieu, convertir pour faire revenir les enfants prodigues vers la maison du Père. Politique parce que le Congolais attend du saint Père un message d’espoir sur base de dénonciation et de prière sous le regard de la vierge Marie en faveur de sa souffrance. Chaque prêtre, chaque évêque devrait pouvoir dire comme saint Augustin : Je parle avec la voix de l’Église et donc avec la voix du Christ. Pas de polémique inutile. Je suis le médiateur. Le prêtre est un homme de silence. Le pape François, bien informé du drame qui se déroule sur notre pays sur base des plans machiavéliques des grandes puissances, avait envoyé ce message interpellateur appelant à la résilience : « Peuple congolais, ne laissez à personne vous voler votre espérance. » Nous avons la certitude que cette visite du pape François mettra l’attention sur ce qui se passe en RDC afin de mobiliser le monde entier comme avec l’Ukraine, dixit Fridolin cardinal Ambongo.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

Grands Lacs. Les Évêques de l’ACEAC à Goma dans une pastorale pour le retour de la paix dans la région

(Goma. Mgr José Moko au centre et Mgr Joachim (extrême droite) lors du point de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :