RDC. Enfin les experts des l’ONU reconnaissent formellement l’allégeance de l’ADF/MTM et al Sunnah à DAECH

(Bukavu 2019. Le journaliste Nicaise Kibel’Bel dans une leçon publique sur le terrorisme islamiste aux finalistes du prestigieux collège Alfajiri. Photo Les Coulisses).

Tant de tergiversations entraînant de destruction méchante de vies humaines et de dégâts matériels importants pour enfin rejoindre le journaliste congolais Nicaise Kibel’Bel Oka. A quoi auront servi toutes ces injures et menaces contre le journaliste ? La vérité est têtue. Les ADF/MTM qui massacrent les populations dans Beni et l’Ituri sont des terroristes islamistes ayant fait allégeance avec al-Sunnah du Mozambique à l’État islamique. Ils ne peuvent le faire qu’avec la complicité de certains de nôtres. Dans la suite des publications du journaliste Kibel’Bel Oka, le rapport S/2022/479 des experts des Nations-Unies publié le 14 juin 2022 fait état des sommes d’argent envoyés dans le Ruwenzori par des jihadistes depuis la Grande Bretagne et réceptionnées à Beni  par des personnes bien connues au sein de la population : « Benjamin Kisokeranio, proche conseiller du fondateur des ADF Jamil Mukulu et sa seconde épouse, Nahimana Amina, ont reçu des virements internationaux d’une personne établie à Londres entre 2017 et 201944. »  Le 28 juin 2010, les ADF lancent une descente punitive sur Mutwanga pour détournement supposé de l’argent envoyé depuis Londres. 8 personnes sont tuées dont deux dans la résidence officielle du chef de secteur (Nelson Kambale Vasikanya, neveu du chef et son cuisiner). Lire le journal Les Coulisses N° 217 du 25 juin au 20juillet 2010. A propos des fonds reçus de Londres, le rapport des experts des Nations-Unies cite : « Kisokeranio a indiqué que la personne en question envoyait des fonds aux ADF par l’intermédiaire de ses proches depuis au moins 2010 ». Kambale Manzameli Donat, époux d’Abigaël Kisokeranio y était cité. Les financements ne proviennent pas seulement de la Grande Bretagne mais aussi de l’Irlande du Nord, des États-Unis, de l’Afrique du Sud, Mozambique, de la Somalie, Kenya, de la Syrie, etc. L’allégeance des ADF à l’État islamique est aussi révélée dans le rapport : « Selon plusieurs sources, Daech aurait fourni aux ADF une orientation idéologique, et aurait soutenu, coordonné ou dirigé ses affiliés, à savoir les ADF en République démocratique du Congo et Ahl al-Sunna wal-Jama’a au Mozambique (ASWJ), par l’intermédiaire de son bureau Al-Karrar au Puntland, en Somalie dirigé par Yusuf Abulqadir Mumin. » La question légitime que tout compatriote ayant le discernement peut se poser se situe à deux niveaux. Primo. Pourquoi les Nations-Unies, par ricochet la MONUSCO, feignent de reconnaître que l’ADF n’existe pas plutôt les FARDC se battent contre l’extrémisme armé et violent (terrorisme islamiste) ? Secundo. Que ferait-on des officiers FARDC dont le général Muhindo Akili Mundos frappé par des sanctions internationales sur base de faux témoignages et des rapports fallacieux ? N’est-il pas temps de lever les sanctions contre cet officier FARDC dès lors que la personne qui l’a livré à la vindicte ethnique et internationale lui a déjà présenté des excuses depuis décembre 2020 ?

Pour le reste, le livre « État islamique en Afrique centrale. De l’ADF/MTM en RDC à Al-Sunnah au Mozambique » du journaliste Nicaise Kibel’Bel Oka, publié en avril 2022 aux Editions Scribe/Bruxelles, est plus instructif et plus profond que le rapport des experts qui n’arrivent pas à comprendre que les ADF, n’ayant aucune connotation religieuse, n’existent pas. Ce sont les Moudjahidines de la cité sainte de Madina (Madina at Tawheed Wal Muwahedeen – MTM) qui tuent dans Beni et l’Ituri. Il faut le lire pour se faire une idée exacte de la nébuleuse. Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Mon peuple périt par ignorance.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Mathias Ikem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *