RDC. Plaidoyer réusi en faveur des enseignants-N.U-, le député Patrick Munyomo confirme son rôle d’avocat du peuple

Au four et au moulin, le député national, élu de la ville de Goma dans le Nord-Kivu, Patrick Munyomo ne décolère pas quand il s’agit de ses nombreux électeurs. Plaidoyer par ci, plaidoyer par-là. Récemment, il a plaidé le cas des enseignants « Nouvelles unités-N.U.) de la province du Nord-Kivu. L’élu de Goma a accompagné la délégation syndicale nationale du Nord-Kivu venue dans la capitale Kinshasa, auprès du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) Tony Mwaba. Rendez-vous confirmé, l’élu de Goma a plaidé ainsi la cause des enseignants –N.U. pour leur insertion dans le fichier de paie afin de les motiver davantage à améliorer leurs conditions de travail et de vie. Avec le ministre Tony Mwaba, les discussions ont tourné sur la régularisation des salaires des enseignants du Nord-Kivu, comptés parmi ses nombreux électeurs. Il a été question de faire le suivi de l’arrêté de changement de structures au niveau du Nord-Kivu facilitant ainsi les nouvelles unités à intégrer la mécanisation afin de leur permettre de bénéficier des avantages leur reconnus par les textes de lois du pays, au même titre que les autres enseignants actifs à travers la république. Le patron de l’EPST qui a été tout ouïe, a promis d’y trouver une solution définitive annonçant par la même occasion la majoration de la prime de la gratuité des enseignants sur toute l’étendue du territoire national dès le mois d’avril 2022. Heureux d’avoir été compris et des réponses satisfaisantes du ministre de l’EPST, le député national Patrick Munyomo, en bon représentant légitime agréé du peuple de Goma, s’est occupé de la délégation durant tout leur séjour à Kinshasa, les accompagnant dans toutes les démarches administratives. Plaidoyer par-là, le député national Patrick Munyomo accompagné de son collègue Hubert Furuguta a aussi profité de la visite à Goma du ministre national des Travaux publics. Ensemble, ils ont effectué l’inspection de deux axes routiers de la ville touristique de Goma. Il s’agit de l’axe Ndosho-Sake de près de 1 kilomètre à asphalter et celui Kilijiwe de long de 2,5 kilomètres. Selon le ministre Alexis Gisaro, les deux artères dont le premier a été financé par le gouvernement central et le second par l’Union européenne doivent être asphaltés pour désengorger le trafic dans la ville. Le projet Kilijiwe servira de contournement pour éviter de nombreux embouteillages. Une partie sur les 3,7 kilomètres a déjà été réhabilitée.

Interrogé par la Rédaction centrale du journal Les Coulisses, l’élu de Goma, Patrick Munyonyo a déclaré la main sur le cœur : « J’ai l’obligation de défendre mes électeurs partout où leurs intérêts sont engagés. C’est pour cela qu’ils m’ont choisi. Et pour cela, rien ne pourra me distraire. Je dois être au four et au moulin comme un bon veilleur. Tout ce que j’entreprends, c’est avant tout pour l’intérêt des habitants de Goma, ma ville, puis du Nord-Kivu, ma province. » Qui dit mieux !

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contacts utiles : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Justin Honlay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *