RDC/Bukavu. 2ème congrès du BUREC. Objectif quinquennat 2023

S’arrêter, évaluer et projeter l’avenir en toute confiance et sérénité, tel est l’objet du 2ème congrès du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Émergence du Congo (BUREC). Il se tient à Bukavu au Sud-Kivu du 8 au 9 décembre 2021 dans la salle Marie Claire du quartier Nyawera dans la commune d’Ibanda. Les militants et sympathisants venus de tous les coins de la république et de la diaspora réfléchissent pendant ces deux jours sur les bases qui fondent la renaissance et l’émergence de la RDC. L’occasion d’aborder et asseoir des stratégies pour maintenir le BUREC en pole position sur l’échiquier national dans l’entame du processus électoral afin de faire mieux et de rayonner davantage. Selon une source proche de l’autorité morale du BUREC, l’objectif poursuivi est de faire rayonner le parti en 2023 à tous les niveaux provincial et national. Un parti politique sérieux et responsable est créé pour le bien de la population qu’il traduit par sa participation à la gestion du pays et sa proximité avec la population. Un parti politique n’est pas créé pour vociférer jour et nuit en vendant du vent. Les participants au 2ème congrès abordent sans faux-fuyant tous les problèmes liés au processus électoral, les questions politiques et autres sujets d’actualité du pays et de la région des Grands Lacs africains. Mardi 7 décembre 2021, la ville de Bukavu a été conquise par le BUREC avec l’arrivée du ministre Julien Paluku Kahongya, autorité morale de cette formation politique. Une marée humaine s’est instantanément constituée et a accompagné le ministre de l’industrie obligé de marcher et de communier avec elle. Un bain de foule qui a toute sa symbolique car sympathisants et curieux, femmes, enfants, jeunes et vieux, tenaient à voir l’homme qui a redonné les lettres de noblesse et la fierté à Goma à travers la modernisation du Nord-Kivu. A comparer avec Bukavu qui ploie sous le signe du recul de la voirie urbaine, Julien Paluku Kahongya est vu comme un modèle de gouverneur de la modernité et un exemple à admirer et à suivre. Aussitôt foulé le sol de Bukavu, le ministre Julien Paluku Kahongya a reçu l’onction de Mgr François-Xavier Maroy, Archevêque métropolitain de Bukavu. Leurs échanges ont tourné sur des projets de développement dans différents domaines de la santé, de l’éducation et surtout de l’électrification rurale. Durant deux jours, les congressistes bénéficient de la riche expérience de l’autorité morale au service du pays et de la communauté et du partage d’autres expériences entre eux. Après avoir présenté la vitrine de la RDC, pays solution pour la fabrication des véhicules électriques et vendu la bonne image du pays à l’Afrique et au monde, Julien Paluku Kahongya est arrivé à Goma dimanche 5 décembre 2021 où il a été accueilli par une foule nombreuse avec à la tête l’honorable Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur (en congé) du Nord-Kivu et président du BUREC provincial. En gentleman et civilisé, le ministre de l’industrie s’est fait signaler aux nouvelles autorités provinciales à qui il a présenté les civilités. Il en a profité pour appeler la population du Nord-Kivu à accompagner le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi dans les efforts à ramener la paix et à soutenir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans leur combat pour neutraliser les forces négatives et surtout le terrorisme dans le Ruwenzori. Il sied de rappeler que le 1er congrès du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo (BUREC) s’est tenu à cap Kivu Hôtel de Goma en 2016 et a donné les résultats que tout  le monde admire aujourd’hui. Voilà pourquoi ce 2ème congrès doit viser plus haut. Au service du peuple et de la nation congolaise. Qui dit mieux !

Justin honlay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *