RDC. ADF/MTM. Les portes de l’enfer s’ouvrirent pour le général FARDC Muhindo Mundos

(Beni. Audience de la Cour militaire opérationnelle. La 31ème BDP FARDC accusée des tueries avec le général Mundos attend de comparaître. Archives Les Coulisses).

Le 25 octobre 2014. Une date qui changea le visage des opérations Sukola I de lutte contre le terrorisme islamiste des ADF/MTM. Ce jour-là, sur Radio France internationale (RFI), Mbusa Nyamwisi annonçait au monde entier le nom du commandant des jihadistes de Madina at Tauwheed Wal Muwahedeen (MTM) abusivement appelés « rebelles ougandais de l’ADF ».

En présentant le général-major des FARDC Charles Akili Muhindo Mundos comme le commandant des ADF et le massacreur de la population de Beni, il ouvrait les portes de la haine et de l’enfer pour le général Mundos et déstabilisait pour de bon les FARDC au front.

Aussitôt déclaré, l’ONG CRDH récupéra le scoop et pompa un rapport contre le général Mundos que le fameux Groupe d’Étude sur le Congo (G.E.C.) devenu depuis Ebuteli publia sans vérification préalable. Des journalistes instrumentalisés se lancèrent dans des recherches téléguidées contre l’armée loyaliste. Une certaine diaspora en profita pour asseoir sa crédibilité en Occident. Des étudiants obtinrent des titres académiques sur le dos des ADF/MTM et des FARDC. Les experts des Nations-unies accréditèrent des publications fantaisistes incriminant le général Mundos et sa 31ème Brigade de Défense Principale (BDP) dans les tueries des populations de Beni.

Au final, le général Mundos sera inscrit sur la liste des sanctions de la communauté internationale. On déversa la haine de toute une communauté qui pleurait ses morts sur l’infortuné général Mundos. Jusqu’à ce jour.

Et pourtant !

Le phénomène islamiste ne pouvait pas se répandre sans une certaine complicité de la communauté locale. Les ADF sont aujourd’hui MTM ayant fait allégeance à l’État islamique (IS-CAP). Ils massacrent en Ouganda comme dans le Ruwenzori en RDC.

Malgré le procès public de la Cour militaire opérationnelle organisé à Beni au cours duquel comparut le général Mundos, certains esprits retors continuent à vilipender le procès, à le considérer toujours comme bourreau de leur communauté.

La MONUSCO poussa l’audace et le zèle loin jusqu’à obliger avec quel officier elle ferait la guerre et refusa d’autres mettant en mal la souveraineté de notre pays. L’on créait une timidité dans le rang des officiers FARDC qui cédaient à la peur des sanctions contre leur bravoure.

Mardi 24 octobre 2023 (soit 9 années après), comme en 2014, les combattants du califat, les islamistes MTM ont fait une incursion dans la cité d’Oïcha à une trentaine de kilomètres de la ville de Beni tuant une vingtaine de personnes, emportant d’autres et des biens pillés.

Les esprits avisés se sont rappelés des épisodes d’octobre 2014 sans penser à toute la haine déversée sur le général Mundos.

Ce 25 octobre 2023, la ville de Beni organise des cérémonies religieuses pour les victimes du terrorisme islamiste des ADF/MTM. Pour solliciter la pitié de Dieu. Elle refuse toujours de reconnaître le jihad des ADF/MTM. Elle ne pense jamais un seul instant demander pardon à tous ceux à qui on avait attribué abusivement la paternité des massacres.

Comment Dieu peut-il prêter oreille à nos pleurs et prières si nous sommes incapables de rétablir la vérité et de demander pardon à tous ceux que nous avions injustement offensés ? Comment Dieu juste et bon, dans sa miséricorde, peut-il nous ouvrir son amour sur Beni si le général Mundos est toujours sous sanction de la communauté internationale ? Toujours traité de commandant des ADF/MTM ? Toujours injurié par certains ? Toujours vivant de l’opprobre ? Malheur au peuple qui cherche des héros.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction journal Les Coulisses

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

Agression de la RDC. Entre manipulation et offensive sur Kanyabayonga

  (Le général-major Chicko Tshitambwe en visite de troupes au front. Archives Les Coulisses). Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :