RDC/Nord-Kivu. Prise de Rubaya et bombes sur Mugunga. un message fort de Kagame à Macron

(Camp de déplacés de l’agression rwandaise près de Goma. Archives Les Coulisses).

L’agglomération minière de Rubaya (40 kilomètres de Goma) est passée dans les mains des soldats de la RDF depuis mercredi 1er mai 2024 après d’âpres combats opposants les FARDC à l’armée rwandaise. Comme si cela ne suffisait pas, le matin de vendredi 3 mai 2024, la RDF a largué quatre bombes sur les déplacés du camp de Mugunga faisant de nombreux blessés et 9 morts.

Tard, dans un communiqué Corneille Nangaa comme Alexis Thambwe Mwamba lors du bombardement d’un avion commercial à  Kindu en 1998, toute honte bue, a condamné la « mauvaise

manœuvre  de manipulation faite par les éléments M23 de l’AFC «  et a présenté ses excuses. Les marionnettes congolaises.

Toute cette escalade se passe alors que le président congolais Félix Tshisekedi séjourne en France.

A Paris, Félix Tshisekedi a posé deux grands soucis de la RDC à Macron, à savoir condamner l’agression rwandaise de la RDC et exiger des sanctions contre le voisin méchant. Il a obtenu une seule de deux exigences : la condamnation du Rwanda suivi de la demande de retirer ses troupes de la RDC. Quant aux sanctions, Macron ne s’est pas montré enthousiasmé. C’est la poire coupée en deux genre de diplomatie fifty fifty. La bataille diplomatique est encore longue.

Paul Kagame n’a pas apprécié la position de Paris condamnant l’agression rwandaise et lui demandant de retirer ses soldats du territoire congolais.

Réponse du berger à la bergère, Paul Kagame a intimé à ses sbires de prendre Rubaya pour dire au président Macron : « Vos recommandations n’ont aucun impact sur notre détermination à piller le Congo et notre volonté à y rester ».

Pour des analystes, c’est un message fort de désapprobation que Kigali envoie à Macron. Au message d’Emmanuel Macron contre la présence rwandaise sur le sol congolais, Londres, qui n’a jamais cessé de soutenir le régime rwandais, a répondu par l’envoi (à titre personnel) d’un migrant à Kigali.

Ce geste à lui seul est un message à contre-courant pour montrer à Paris que Londres ne lâche pas Kigali tant qu’il accepte le deal des migrants moyennant les espèces sonnantes et trébuchantes.

Les éléments de la RDF occupent l’agglomération minière de Rubaya, riche en colombo tantale. Naturellement cette occupation va servir à exporter les minerais abandonnés à cause des combats vers le Rwanda qui, vraisemblablement, Kigali était en rupture des stocks.

Le dilemme congolais se présente en forme d’alternative : ou le Congo va cesser d’exister dans sa forme actuelle ou il doit infliger une bonne leçon au régime Kagame.

C’est ici que la nation doit se tenir unie dans cette guerre longue et épuisante pour une cause noble : la défense du territoire national. Qui dit mieux !

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est très attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Justin Honlay

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

Agression de la RDC. Entre manipulation et offensive sur Kanyabayonga

  (Le général-major Chicko Tshitambwe en visite de troupes au front. Archives Les Coulisses). Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :