RDC. Julien Paluku Kahongya parle des stratégies économiques et des réalisations du gouvernement Tshisekedi

« Nous avons consolidé davantage la mise sur pied des fondamentaux qui ont constitué une boussole pour l’industrialisation de la RDC, à l’occurrence le DPSI et Plan Directeur d’Industrialisation avec ses 6 composantes notamment routières, ferroviaires, aéroportuaires, portuaires, centrales hydroélectriques et les Zones Économiques Spéciales chiffrées à 58,4 milliards de dollars américains dans le but de matérialiser la vision du Chef de l’Etat, celle de la relance de l’économie congolaise ». Invité par son collègue de la Communication et Médias, Patrick Muyaya le 31 octobre 2023 à donner un éclairage sur les réalisations du ministère de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a circonscrit son exposé pour une meilleure compréhension des actions menées à la tête de ce ministère depuis 2019 suivant la vision et la mission lui assignées par le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi.

Sur le plan institutionnel, Julien Paluku Kahongya a donné une impulsion nouvelle au ministère de l’Industrie pour en faire un méga ministère : « Le ministère est doté de nouvelles structures qui disposant des Conseils d’administration et Comités de gestion. L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) pour assurer l’administration, la régularisation, le contrôle et les activités ayant trait à l’aménagement et la gestion des Zones Economiques Spéciales en République démocratique du Congo, la Direction générale des Corridors de Développement Industriel (DGCDI) avec comme mission de créer, administrer, réguler, contrôler et gérer les corridors de développement industriel, le Bureau National d’Etudes et de Planification Industrielle (BNEPI) , organe- conseil du gouvernement dans le domaine de la planification du développement industriel, le Guichet de mise à niveau pour renforcer les capacités techniques et financières des entreprises congolaises afin de faire face à la concurrence actuelle des produits importés et ceux des pays membres de la Zone de Libre Echange Continental Africaine (ZLECAF) ».

Julien Paluku Kahongya a également abordé la problématique des minerais stratégiques qui entrent dans la fabrication des précurseurs des batteries électriques : « Transformer nos ressources naturelles en précurseurs de batteries, en batteries électriques et demain en voitures électriques. Le marché mondial est évalué à des milliards de dollars $ et que d’ici 2035 sur le marché européen, il n’y aura plus de véhicules à moteur thermique. Ils seront tous remplacés par ceux fonctionnant à l’aide des batteries électriques. Le lithium, le manganèse, le cobalt, tous ces minerais, on les retrouve fort heureusement en RDC ». 

RDC, pays solution et meilleure destination pour les investisseurs. L’Union européenne vient de signer avec la RDC emboîtant le pas aux États-Unis qui ont signé avec la RDC et la Zambie en décembre 2022. Le ministère de l’industrie a mis en place le Conseil Congolais de la Batterie (CCB) pour identifier les partenariats, attirer et promouvoir les investissements, l’innovation et la technologie pour la transformation des minerais stratégies qui entrent dans la fabrication des batteries électriques, proposer et mettre en œuvre les normes de production des précurseurs des batteries et des véhicules électriques en RDC.

L’hôte du ministre Muyaya a expliqué l’importance des Zones Economiques Spéciale dans les facilités fiscales, parafiscales et douanières accordées aux investisseurs tant nationaux qu’étrangers.

L’exemple le plus parlant est le lancement officiel par le Chef de l’Etat le 2 septembre 2023 de la production industrielle des carreaux et faïences made in Congo dans la ZES pilote de Maluku à l’est de Kinshasa. Aujourd’hui, les carreaux et faïences made in Congo produits par la société SAPHIRE CERAMICS inondent le marché à Kinshasa et sont utilisés dans le cadre du projet de développement de 145 territoires dans la partie ouest du pays. Sur place à Maluku, plusieurs emplois sont en train d’être créés.

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a également parlé des avantages accordés aux opérateurs économiques notamment en baissant le taux d’intérêt débiteur au niveau du Fonds de Promotion de l’Industrie de 9% à 6% pour les grandes entreprises et 4% pour les jeunes et les femmes.

Enfin, Julien Paluku Kahongya a surpris l’opinion lorsqu’il a abordé le cas de ZES de Musienene. Dans cette zone, outre le café et le cacao, on y construit une usine de poivre. Le poivre intervient dans la fabrication des gaz lacrymogènes. Il n’y en a tellement au monde notamment pour la police. Beaucoup de réalisations mais le temps imparti ne pouvait pas permettre au ministre d’étaler tout. Julien Paluku Kahongya participe ainsi dans la guerre géostratégique que mène Félix Tshisekedi pour attirer les investisseurs et leur offrir des cadres adéquats afin de ne plus passer par des voisins pour accéder à nos ressources premières.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Rédaction journal Les Coulisses

 

 

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC. Le ministre Louis Watum obtient de l’OMPI d’accompagner la RDC dans le renforcement de capacités du personnel de son ministère

(Les ministres rd-congolais Louis Watum et Kabanda entourent Daren Tang (Dg de l’OMPI). À dr, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :