RDC. Apostolat du mensonge

(Kinshasa. Denis Mukwege après l’annonce attendue de sa candidature à la présidence de la RDC. Photo tiers).

Dans la 4ème promenade de « Rêveries du promeneur solitaire », Jean-Jacques Rousseau s’interroge sur le mensonge : « Quand et comment on doit à autrui la vérité puisqu’on ne la doit pas toujours ? » Il ajoute : « Ne pas dire ce qui est vrai et dire ce qui est faux sont deux choses très différentes, mais dont peut néanmoins résulter le même effet. »

Les déclarations de l’opposition politique et d’une partie de la société civile (pour ce qui en reste encore) est un parcours du combattant pataugeant dans le mensonge. Comment séparer le vrai du faux quand on manipule la population ? Le mensonge fait homme cause beaucoup de tort et nuit à la société : perte de confiance en nous-mêmes, destruction des biens, coups et blessures, molestation des personnes, morts d’homme…

Le 20 mai 2023, Ensemble de Katumbi organisait une marche contre le fichier électoral, disait-il, corrompu et exigeait une expertise étrangère. De cette marche un jeune écolier fut présenté comme « héros » de la résistance contre le régime Tshisekedi. Il serait mort si Dieu ne s’était pas interposé. Les médias internationaux s’en saisirent pour en faire de choux gras.

Mais à qui profite le crime ?

De la machine à voler/voter en 2018 au processus actuel, les opposants congolais ne manquent pas d’imagination pour semer confusion et trouble au sein de la population.

Qui pouvait imaginer que Martin Fayulu qui avait craché sur la machine à voter revendiquerait la victoire produite par les mêmes machines ? Qui peut penser un instant que le même Fayulu dans le trio Katumbi-Sessanga-Fayulu se pavanant dans la rue et sur les médias contre le fichier électoral et Denis Kadima puisse aujourd’hui déposer leurs candidatures comme si de rien n’était ? Qui peut penser aujourd’hui que l’Église universelle qui a pris fait et cause dans le mensonge des hommes politiques puisse se taire ?

Qui peut penser que Corneille Nangaa, catholique pratiquant du diocèse de Wamba (qui a pris l’habitude de ne boire que du champagne) pouvait se fondre dans le mensonge et construire sa propre tombe ?

« Le gynécologue coud et répare vagins détruits et âmes mortes. » C’est du passé tout cela.

Qui pouvait penser que Denis Mukwege irait jusqu’à abandonner les femmes grâce à qui il doit sa notoriété pour jouer le sale jeu de la politique sur demande de la communauté internationale ? Comme si le prix reçu n’avait plus d’effet et que les menaces de viol avaient cessé.

Le propre de la politique, c’est qu’elle est sale. Et Mukwege doit s’y préparer.

Demain, quand les résultats seront publiés, ne prenez plus le peuple à témoin.

Jean-Jacques Rousseau ne va pas par le dos de la cuillère quand il écrit : « Mentir pour son avantage à soi-même est imposture. Mentir pour l’avantage d’autrui est fraude. Mentir pour nuire est calomnie. C’est la pire espèce de mensonge. » Il semble que souvent on ment par embarras et mauvaise honte.

Malheur au peuple qui cherche des héros, soient-ils « héros positif » comme Mukwege.

Nous vous donnons la vraie information et nous en payons le prix. Soutenez-nous. Votre contribution financière est très attendue. Contact utile : +243 998 190 250 et/ou +243 824 244 844

Nicaise Kibel’Bel Oka

 

 

About NICAISE KIBEL'BEL OKA

Check Also

RDC-Rwanda. Les larmes de crocodile des Occidentaux

(Paul Kagame et Joe Biden. Les États-Unis « pour le meilleur et pour le pire » ? Photo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :